Quelques recensions
présentées par ordre chronologique

Les dernières recensions :

L'Événement du 15 décembre 2011 au 15 février 2012 en page 34.

Les revues pédagogiques françaises LA CLASSE et LA CLASSE MATERNELLE ont réservé une recension élogieuse aux Lettres articulées dans leur numéro de mai 2013. Qu'elles en soient ici chaleureusement remerciées.

claude thomas                                            
l'as de l'orthographe                             

Pendant toute sa carrière d'instituteur, Claude Thomas s'est évertué à apprendre aux élèves à écrire sans fautes. Il a poussé la coquetterie jusqu'à participer aux Championnats nationaux d'orthographe... et à en être lauréat en 1991, 1993, 1995 et 1996 ! Il a mis au point une méthode simple et efficace pour les mordus de compétitions et pour tous ceux qui souhaitent améliorer leur orthographe. Un outil de référence pratique. Il est aussi - entre autres - l'auteur et l'éditeur d'un lexique pour lecteurs débutants et dyslexiques.

Infos et vente : "Le Livre pratique", Claude Thomas, 58 rue du Villageois, à 1160 Bruxelles. Tél. : 02 673.03.93.

Le Vif/Weekend du 28.03.97 en page 97.

 

Pas question de vivre une telle aventure (participer à la "Dictée des Amériques") sans faire zéro faute aux Championnats nationaux d'orthographe. Lauréat du concours à quatre (actuellement : neuf) reprises, Claude Thomas a publié les astuces et les listes de mots qui lui ont permis de passer de l'échec au succès (1). Un outil précieux pour tous ceux qui souhaitent perfectionner leur orthographe d'usage et atteindre le sommet.

RAPHAËL DUBOISDENGHIEN

(1) Le guide de 177 (actuellement : 185) pages est vendu chez l' auteur au prix de 1 080 BEF (26,80 EUR + frais d' envoi) - 58, rue du Villageois à 1160 Bruxelles,
tél. (et fax) : 02 673 03 93.

LE SOIR du lundi 28 avril 1997 (dans la rubrique : "LE SOIR ENCOURAGE").

 

Un ouvrage pratique

PRIORITE À L'ORTHOGRAPHE PHONIQUE

Notre orthographe est une orthographe phonologique à plus de 80% (1).
Il convient donc de corriger la compréhension des mots avant leur écriture.
Un enseignant en classe d'adaptation a publié un lexique pour aider formateurs et parents dans cette tâche.

Beaucoup d'enfants (et d'adultes!) sont dyslexiques. Tous le sont à un moment ou un autre, de façon temporaire. Et compréhensible. L'enfant appréhende des mots nouveaux, inconnus dont il retient les sons proches de ceux d'autres mots ; des confusions du type pondre/pendre, teinte/tente... On peut multiplier les exemples.
Au fil des années, ces confusions ont tendance à augmenter, conséquence d'une civilisation des loisirs qui fait la place belle au vu et entendu plutôt qu'au lu. Triste constat : les enfants lisent de moins en moins. Et la prolifération des albums illustrés, souvent fort bien conçus, est une invitation à laisser l'esprit vagabonder sur l'image plutôt que de "décrypter" le texte.
M. Claude Thomas a une belle carrière d'enseignant derrière lui. Au cours des dernières années, il s'est occupé des classes d'adaptation au premier cycle du fondamental. S'appuyant sur les études du Pr Debray selon lesquelles au moins un dyslexique sur trois accuse un retard de langage (certaines études parlent de 50%), il va surtout s'attacher à la correction des erreurs auditives, asseoir l'orthographe phonétique avant la mise en place d'une orthographe correcte.
Las, il a beau chercher, il ne trouve aucun manuel adapté à sa démarche, pas d'appui matériel. M. Thomas va donc se référer à sa propre expérience, recensant consciencieusement toutes les erreurs ou confusions constatées, aboutissant à la rédaction d'un manuel ; un Lexique à l'usage des maîtres, des rééducateurs et des parents.
Manuel est un bien grand mot. Ce type de démarche n'intéresse pas les éditeurs qui sont de plus en plus méfiants. D'abord, la publication d'un manuel scolaire doit être une affaire rentable, ensuite les éditeurs de manuels scolaires éditent de moins en moins de livres dans ce domaine.
M. Thomas va donc travailler empiriquement, collationnant au fil du temps les erreurs répétées. Empiriquement mais en s'appuyant sur des bases scientifiques, des constats de chercheurs et pédagogues. Le résultat (il en est à sa 2e édition), c'est plus de 100 pages où (presque) toutes les confusions imaginables sont répertoriées, classées. On y trouve, par exemple, les sons en "on", "ier", "in" ; les confusions entre le "s" et le "z", les terminaisons verbales en "e" ou "ent". Plusieurs centaines sont ainsi classifiées.
Ce lexique, publié en format A4 agrafé, n'est sans doute pas beau. Mais qu'importe le flacon, c'est le contenu qui compte. Il peut se révéler utile non pas seulement pour aider les enfants qui présentent des déficiences du langage, mais pour tous. Nous avons tous "séché" dans nos jeunes années sur une catégorie de mots qui, malgré les efforts déployés par nos formateurs, ne voulaient pas s'ancrer dans notre cerveau. Précision supplémentaire : il s'agit d'un lexique, pas d'un recueil de "trucs et ficelles" pour corriger l'enfant.
Cet ouvrage n'est pas venu en librairie. Publié à compte d'auteur, il est uniquement disponible chez M. Thomas au prix de 600 BEF (14,88 EUR). Plus les frais d'envoi. L'auteur a commis d'autres plaquettes dont une intéressante "Grilles sémiques" à vocation culturelle pour préadolescents, ouvrage-jeu qui apprend à jongler avec les mots et, c'est important, à utiliser le dictionnaire.

Jean-Pierre DEFRENNE

Adresse de l'auteur :
LE LIVRE PRATIQUE
rue du Villageois, 58
1160 Bruxelles
Tél./fax : 02 673 03 93
--------
(1) Nina CATACH, directeur de recherche au CNRS, in "L'orthographe",
col. " Que sais-je", n° 685 - 1993.

Cet article est paru dans le numéro 2 d'octobre 1996 du mensuel UFAPEC.

Thomas Claude,   Lexique spécialement destiné aux classes pour dyslexiques, aux classes d'adaptation et au premier cycle du fondamental à l'usage des maîtres, des rééducateurs et des parents.
Le livre pratique

L'auteur est diplômé d'études pédagogiques supérieures. À ce titre, il est l'auteur et l'éditeur d'un lexique que l'on peut se procurer rue du Villageois, 58 à 1160 Bruxelles. Tél. et fax : 02 673 03 93.
Ce lexique est le fruit d'une longue pratique. Il part du principe que les fautes vraiment significatives commises par le dyslexique sont constituées par les confusions et les élisions de lettres.
Ceci rejoint les théories actuelles explicatives de la dyslexie en termes de difficultés spécifiques à intégrer les lignes de base de l'acte de décodage et d'établir la correspondance entre graphème et phonème.
L'entièreté du lexique (106 pages) offre à son utilisateur un répertoire de voyelles, consonnes, mots qui prêtent à confusion et dont la présentation en parallèle peut être une occasion d'établir, d'intégrer la différence auditive, visuelle et (quand il s'agit de mots) sémantique.
L'idée de base est louable et le matériel présenté est un précieux auxiliaire pour les rééducateurs qui y verront en plus une source d'enrichissement du vocabulaire en mettant l'accent qu'une lettre ou un son ça change tout. Exemples : je sors, je sers   croc, escroc   pain, bain.
En conclusion, il s'agit bien d'un répertoire pratique et nous remercions Claude Thomas de l'avoir réalisé.

Françoise ESTIENNE

Cette recension est parue dans l'UPLF-Info XV4 - 1998/29.

Madame Françoise ESTIENNE, philologue et logopède, est professeur à l'Université de Louvain. Elle anime en France et en Suisse des stages d'approfondissement destinés aux logopèdes-orthophonistes. Elle est enfin l'auteur de nombreux ouvrages sur la dyslexie.

Dernier ouvrage paru : Les bégaiements
En collaboration avec Anne Van Hout
éd. Masson, 2003
Sur le Net : www.begaiement.info

Un livre pratique

"En cette période de l'année scolaire où beaucoup de parents commencent à être mis en face des résultats peu glorieux de leurs enfants", m'écrit Claude Thomas, "j'estime de mon devoir de vous présenter un ouvrage de grammaire unique en son genre".
Sa présentation générale se trouve sur le site : www.lelivrepratique.be. C'est le fruit de l'expérience professionnelle de l'auteur et c'est en effet une aide précieuse. Comme Liliane Balfroid, l'auteur est un instituteur retraité. Il fut aussi grand lauréat des Championnats d'orthographe.
Il nous propose, par exemple, un recueil de "mots couplés" : ce lexique conduit tout naturellement à des jeux de langage, du genre : marine-narine ; rame-arme ; tir-tri ; prune-brume-bruine ; porter-border-broder ; etc. Bref, une méthode simple et pratique, efficace aussi. On y trouve aussi des "grilles sémiques" : c'est l'occasion d'affiner, rapidement et d'une façon plaisante, la culture générale de votre préadolescent et aussi son vocabulaire. S'il est un cruciverbiste ou un amateur d'un autre jeu apparenté comme les mots fléchés ou cachés, il y trouvera une variante intéressante de son passe-temps préféré.
Il passera ainsi des heures agréables et très bénéfiques. Car ce livre-jeu apprend à jongler avec les mots et, c'est important, à utiliser le dictionnaire. "Dictionnaire" et "Jeu" : voilà qui ne pouvait que me plaire !

Jacques MERCIER (Monsieur DICO)
LA LIBRE BELGIQUE du 17 mai 2002.

 

Un guide orthographique

Claude Thomas est lauréat des championnats d'orthographe. Il le fut à six (actuellement : neuf) reprises ! Non content de ce titre de gloire, il désire en faire profiter les autres en éditant un "guide orthographique" (chez l'auteur : rue du Villageois, 58 à 1160 Bruxelles).
Il s'adresse à toute personne ayant une une bonne orthographe de base et qui souhaite,
avec de la patience et de la persévérance, atteindre le niveau requis pour réussir ces compétitions, mais aussi pour posséder la base indispensable à l'exercice de métiers, comme l'enseignement ou le secrétariat.
C'est un excellent outil de travail, qui se présente sous la forme de listes de mots. Par exemple, l'auteur répertorie deux cents mots se terminant en -ote(r) et en -otte(r). Exemples : Balloter ou ballotter ? Canotter ou canoter ?
Cagnote ou cagnotte ? Ailleurs, Cl. Thomas nous livre quatre cents adjectifs invariables : bidon, flagada, rouille ou smart... Plus loin encore, des mots proches à ne pas confondre : anoblir, conférer un titre de noblesse et ennoblir, élever, grandir ; aurifier, obturer avec de l'or, et horrifier, frapper d'horreur. Chaque page semble avoir été conçue pour apprendre, mais en distrayant, ce qui me paraît une excellente façon d'avancer dans une étude, lorsque c'est possible. L'auteur explique cependant dans son avant-propos qu'une bonne orthographe ne remplace pas la culture générale. "Mais elle la complète", explique-t-il. "Elle prend d'ailleurs une place de plus en plus importante dans la vie professionnelle. Lisez les petites annonces : vous en serez vite convaincu". Ce n'est certes pas Liliane Balfroid, qui créa la célèbre dictée diffusée à la RTBF, qui le contredira !

par Jacques MERCIER (Monsieur DICO)
dans LA LIBRE BELGIQUE du 02 juillet 1999.

Un nouveau lexique

Nouveauté pour cette rentrée : un lexique à l'attention des dyslexiques et des lecteurs débutants. Ce manuel pratique de 106 pages offre à ses utilisateurs un répertoire de consonnes, de voyelles et de mots qui prêtent à confusion, et dont la présentation en parallèle est une occasion d'établir la différence auditive et sémantique.
Claude Thomas, rue du Villageois, 58 à B-1160 Bruxelles.

Cet article est paru dans LE FIGARO du 08 septembre 1999 (rubrique: LA VIE DE L'ÉDUCATION) en page 15.

 

Rayon pédagogie

Aider à apprendre à lire ?

Deux instituteurs spécialisés proposent un fascicule intitulé Lecture-écriture en première année à des non-enseignants confrontés à des enfants ayant des problèmes de dyslexie et d'apprentissage de la lecture. Les auteurs y décrivent, dans les détails, comment apprendre à lire en suivant le livre Bien lire et aimer lire de Silvestre de Sacy qui s'inspire de la méthode phonétique et gestuelle de Borel-Maisonny (très en vogue il y a une vingtaine d'années et toujours utilisée par de nombreux rééducateurs).
Les conseils donnés aux parents, intéressants aussi pour les enseignants, sont judicieux.
Ce fascicule suppose que les parents se procurent le livre de référence et certains tests conseillés. Il prévoit aussi que les parents... fassent le travail de l'instituteur, ce qui pose tout de même question!
Cécile Goddard et Claude Thomas ont rédigé d'autres fascicules et notamment, des guides destinés aux parents, dans le même esprit. Ils sont consacrés à la grammaire, au calcul...

P.G.

LE LIGUEUR (hebdomadaire de LA LIGUE DES FAMILLES)
n° 22 du 29 mai 2002.

Ouvrages disponibles à la vente.            Accueil.