POUR UNE RETRAITE HEUREUSE ET VALORISANTE

SAVOIR VIEILLIR : TOUT UN ART

C'est d'abord adopter une hygiène de vie rigoureuse. Trois impératifs :
- ne pas manger comme un terrassier,
- s'adonner à une activité physique régulière,
- solliciter ses neurones.

Cette période de la vie équivaut de nos jours à la durée de la partie active, professionnelle. Ce n'est déjà pas mal. Tâchons d'en tirer le meilleur parti possible.

La retraite vaudra ce que le retraité saura en faire. S'il a un projet - ambitieux de préférence -, il ne s'ennuiera sûrement pas.

Ne pas en venir à promener son ennui comme on le constate hélas ! trop souvent.

Le meilleur moyen d'aborder la retraite, c'est de se plonger dans une activité nouvelle. L'égyptologie en est un bon exemple. L'informatique en est un autre. Ou une langue ancienne. Comme le sumérien. Le Code d'Hammourabi : rien de plus passionnant. L'ULB dispense ce genre de cours pour un minerval des plus raisonnable. À éviter absolument par contre : les Universités du troisième âge. De véritables pompes à fric.

Foncez à corps perdu !Vous ne le regretterez pas. Mobilisez toutes vos forces ! Faites-en une activité à temps plein ! Que cette activité soit votre occupation majeure ! Vivez pleinement cette passion ! Elle vous le rendra bien. Car vous serez toujours heureux. Les passionnés sont des gens respirant le bonheur.

Voltaire écrivait déjà : "Plus on vieillit, plus il faut s'occuper".

Dans l'adversité, tâchez de rester positif. Dans toute contrariété, il y a toujours un avantage à en tirer. Car il y a deux façons de voir l'échec. Soit comme une source d'apprentissage. Soit comme une condamnation. Vous vous dites inconsciemment dans ce cas : "Si j'ai échoué, c'est parce que je suis (un) incapable". Oui, il faut bien le reconnaître : l'échec est souvent indispensable au succès. On apprend en effet - autant si pas plus - de ses échecs que de ses succès. Oui, le succès consiste à aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme. Churchill disait - à juste titre : " Never never never give up."

Quant à Charles de Gaulle : "La fin de l'espoir est le commencement de la mort".

"Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles" (William Arthur Ward).

"Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ; un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté" (Winston Churchill).

"C'est contre le vent, non dans le vent, que les cerfs-volants montent le plus haut" (Winston Churchill).

Conditionnez-vous ! Prenez des résolutions et tenez-vous-y ! Réalisez que vous vivez une des plus belles périodes de votre vie ! Car les contraintes y sont pratiquement absentes. Alors, tirez-en le meilleur parti !

Ne vous lamentez pas sur le temps qu'il fait ! Mais pensez surtout à celui qui passe... Vivez votre journée comme si c'était la dernière ! Vous en profiterez davantage. Savourez les petits bonheurs qui la jalonneront !

Le bénévolat peut vous apporter beaucoup de satisfaction s'il est bien vécu. Dites-vous bien ceci : on n'emporte que ce que l'on a donné. Et rien que cela.

Bonne journée ! Et portez-vous bien !

Claude Thomas

Comment passer le cap de la retraite ?

Passer le cap de la retraite - et surtout le réussir - n'est pas toujours aisé. Il y a d'abord l'âge : un handicap certain. Rebondir à soixante et surtout à soixante-cinq ans - quand ce n'est pas davantage - demande beaucoup d'énergie. Mais le jeu en vaut la peine. Libéré des contraintes habituelles du travail, le retraité se retrouve face à lui-même. Que va-t-il faire ? Et surtout : que va-t-il devenir ? Quel va être son avenir ?

De nos jours, un jeune retraité a une espérance de vie de quelque vingt à vingt-cinq ans. Ce n'est pas mal. Et s'il sait utiliser intelligemment ce qu'il lui reste à vivre, il y a tout lieu de croire que cette période cruciale de sa vie s'allongera. Pourquoi ?

On a constaté - et tout le monde peut le constater par lui-même - qu'une personne active met toutes les chances de son côté pour vivre longtemps, plus longtemps en tout cas que la moyenne. Et si, en plus, il sait se rendre utile socialement, via le bénévolat par exemple, il augmentera d'autant ses chances de vivre plus heureux plus longtemps encore.

Ne remettez pas à plus tard ce que vous pouvez faire maintenant. Agissez maintenant. Tant il est encore temps. Demain, il sera sans doute trop tard.

Bonne chance ! Et bon courage aussi ! Car vous en aurez besoin. Mais quelle récompense en fin de compte... C'est ce que je vous souhaite en tout cas de tout cœur.

Claude THOMAS,
retraité,
et heureux de l'être.

On ne peut s'empêcher de vieillir, mais on peut s'empêcher de devenir vieux (Marcel Proust).

La vieillesse, c'est encore le seul moyen qu'on a trouvé pour vivre longtemps (Sainte-Beuve).

À ceux et celles qui veulent prolonger leurs réflexions sur ce thème, je leur recommande très chaleureusement le site www.aprafs.be.

Le bonheur : comment le trouver ?
1. Être actif et demeurer occupé.
2. Passer plus de temps à se socialiser.
3. Être productif dans un travail significatif.
4. Mieux s'organiser.
5. Arrêter de se tracasser.
6. Bien ajuster ses attentes.
7. Développer une pensée optimiste.
8. Vivre ici et maintenant.
9. S'aimer, s'accepter, s'aider.
10. Se montrer extraverti.
11. Être soi-même.
12. Éliminer les sentiments négatifs.
13. Prendre soin de ses relations intimes.
14. Valoriser le bonheur.

(D'après Michaël FORDYCE,
professeur d'Université.)


Aimez les petits bonheurs. Les grands se paient trop cher.

"J'ai décidé d'être heureux, parce que c'est bon pour la santé" (Voltaire).

"Le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir. Et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" (Voltaire).

"Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie" (Sénèque).

Le difficile, ce n'est pas d'obtenir ce qu'on désire.
Mais d'aimer ce qu'on a obtenu.

L'argent vous apporte la nourriture, mais pas l'appétit ; le médecin, mais pas la santé ; des relations, mais pas d'amis ; des moments de joie, mais ni la paix de l'âme, ni le bonheur.

Bougez !
L'activité physique "muscle" le cœur; améliore la circulation et la fluidité du sang. Si vous bougez suffisamment, vous diminuez grandement votre risque d'être victime d'angine de poitrine, d'infarctus et d'accident vasculaire cérébral. C'est, en plus, une excellente prévention du diabète. L'exercice vous protège, même en cas de prédisposition familiale. Car il augmente l'efficacité de l'insuline. Qui circule mieux. Lors d'un exercice physique, par exemple une marche - rapide - de préférence, c'est d'abord les sucres que vous brûlez.
L'activité physique renforce aussi les muscles abdominaux et favorisent de la sorte le transit. L'activité physique procure une sensation de bien-être. Elle permet de lutter contre le stress, l'anxiété et elle a même un pouvoir antidépression.
Elle améliore également l'oxygénation de votre cerveau. Ainsi, elle dope votre mémoire, vos capacités intellectuelles et elle a même un effet préventif sur la maladie d'Alzheimer... Bref, il s'agit là de la meilleure pilule anti-âge qui soit ! Encore ceci : l'activité physique permet de préserver la densité osseuse. Bien entendu, continuer après l'âge de 50 ans est essentiel.
L'air livre la plus grande partie d'énergie à l'organisme. Tout bénéfice aussi pour les yeux, grands consommateurs d'oxygène. Le meilleur moyen de mettre du carburant dans votre corps. Vous vous sentirez bien.
Soit dit en passant, la cause la plus probable de la myopie est le manque d'exposition à la lumière naturelle. Cette dernière stimule, en effet, la sécrétion - au niveau rétinien - de neurotransmetteurs comme la dopamine.

Le manque d'exercice affaiblit les muscles des mollets, détériore les valves des veines et, donc, entraîne une mauvaise circulation sanguine du corps tout entier.
Vous avez les chevilles gonflées le soir ? Il y a risque de thrombose.
Attention ! Le meilleur remède : l'exercice régulier et la perte de poids.

Encore ceci. Le tissu musculaire sécrète des substances bénéfiques qui tempèrent les dommages causés par le tissu graisseux. Si vous avez de l'arthrose, l'exercice est essentiel pour garder de bons muscles qui protègent les articulations.
En cas de cancer, elle limite l'augmentation de la masse graisseuse, fréquente après une chimio. Elle divise par deux ou trois le risque de récidive.
Les bénéfices biologiques de l'exercice durent de 48 à 72 heures.
Le véritable bénéfice de l'activité physique sur l'hypertension est démontré.

L'hypertension non traitée peut avoir des conséquences graves à long terme : insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral ou infarctus...

J'allais oublier : l'activité physique permet de sécréter des endorphines, les hormones de la bonne humeur. 30 minutes par jour suffisent à booster l'humeur.

Vous devez bouger, surtout si :
- vous êtes essoufflé ;
- vous avez un infarctus
(vous pouvez utiliser un cardiofréquencemètre) ;
- vous avez souvent mal au dos ;
- vous avez trop de tension
(l'exercice physique agit comme un médicament) ;
- vous êtes en surpoids
(être en surpoids, c'est comme si vous portiez un lourd sac à dos).

Déjà au deuxième siècle, le médecin grec Claude Galien, qui est considéré comme un des fondateurs de la médecine et de la pharmacie, disait qu'il existe un remède à la portée de tous pour faire circuler le sang plus facilement et éliminer les méchantes humeurs. Ce remède est la marche.

Son œuvre, qui reposait sur l'existence hypothétique des "humeurs", a joui jusqu'à la Renaissance d'un grand prestige.

De là à faire du sport, il y a de la marge. Il faut bien se dire que l'effort - soutenu et intense - produit de l'acide lactique - ce qui n'est pas très indiqué (un euphémisme !) pour les reins.

Inspirez-vous plutôt de la philosophie de sir Winston Churchill. Il avait coutume de dire que s'il était âgé, c'était grâce au sport : il n'en avait jamais fait ! Voilà qui est clair. Avis aux joggeurs et joggeuses !

Et maintenant, passons à des propos plus prosaïques...


Le diabète
Le sucre des fruits, des légumes et des céréales complètes se diffuse lentement dans le sang. Il ne provoque donc pas de pics de glycémie.
! Plus un aliment est raffiné et transformé industriellement (comme les biscuits, les viennoiseries), plus il contient de sucres qui passent vite et fort dans le sang. Plus aussi qu'il contient d'additifs chimiques.
Les graisses en excès freinent l'action de l'insuline, perturbent le fonctionnement du pancréas et le fatiguent. Les conséquences du diabète ? Les maladies cardiovasculaires, des plaies et des infections difficilement guérissables, des troubles neurologiques et visuels, une insuffisance rénale, de la fatigue, etc. Bref, le système immunitaire est assiégé.
L'avoine et le fenugrec préviennent le diabète. Ce dernier réduit la montée de la glycémie. Il a donc un effet hypoglycémiant.
Une nouvelle venue (pour moi en tout cas) : l'huile de son de riz. Qui remplace le nopal, car il n'est plus commercialisé. Sans oublier le son d'avoine.

Le risque de diabète se révèle plus élevé encore avec la consommation de boissons light, par rapport aux boissons "normales". En effet, les édulcorants entraînent une attirance pour le sucre en général.

Le diabète de type 2 (celui qui survient à l'âge adulte) est souvent provoqué par une mauvaise alimentation et le manque d'exercice. Faire une demi-heure d'exercice cinq fois par semaine réduit le risque de développer le diabète de près de 60 % .

Le charbon végétal
Le charbon végétal est utilisé pour purifier l'organisme. Aussi pour enrayer les intoxications et les empoisonnements. Les substances toxiques sont alors piégées par le produit et évacuées par les selles. En cure ponctuelle d'une semaine, il offre un drainage général de l'organisme et apporte un meilleur confort digestif. De préférence en période à risque, c'est-à-dire de novembre à mars. Il optimise de ce fait vos chances de ne pas tomber malade. Et d'être cloué(e) au lit plusieurs jours.
Ne pas le prendre en même temps qu'un autre médicament dont il pourrait annuler les effets. On le prend en général à distance de trois heures minimum de tout autre médication. À éviter en cas de constipation importante ou d'ulcère.

Le magnésium : une vedette
Il est indispensable à la fonction cardiaque, à la relaxation nerveuse (surtout à l'automne, une saison où, un peu fragile nerveusement, on a tendance à décompenser) et musculaire (des crampes sont de bonnes raisons pour prendre du magnésium), au fonctionnement du système nerveux, à la régulation du taux de sucre dans le sang, au maintien de la santé des os et des dents, à la réduction de la fatigue, au métabolisme des graisses et à la division normale des cellules. Ses bienfaits de s'arrêtent pas là. En effet, il favorise la concentration, l'apprentissage, la mémoire, bref, le travail intellectuel, ainsi que la résistance au stress. En outre, il est en mesure, chez la personne âgée, de combattre le déclin cognitif en multipliant les connexions nerveuses dans les zones de la mémoire du cerveau. Et si j'ajoute encore qu'il combat les affections cardiovasculaires, les cancers, la cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), la dégénérescence neurologique, l'artériosclérose ou l'exposition à la pollution, vous aurez une liste - non exhaustive - de toutes ses (très nombreuses) qualités. Bref, le plein d'antioxydants. Oui, il désintoxique l'organisme. Attention quand même si vous souffrez d'insuffisance rénale.
J'ai opté pour le produit le moins cher (sur le conseil d'un ami médecin). À savoir : Magnepamyl FORTE (THERABEL).


LE COIN DE L'EXPERTE : Comment fabriquer un adoucissant maison
Rien de plus simple.  Mélangez 8 parts de vinaigre blanc à 1 part de bicarbonate de soude et 1 part d'eau chaude. Dans un récipient, cela va de soi. Touillez ! Vous obtenez ainsi un mélange effervescent. Transvasez dans un récipent en plastique. Ajoutez-y une cuillerée d'huile essentielle de lavande ou de citron. Fermez le récipient.
Le liquide est fin prêt. Secouez-le quand même avant emploi.
Et vive un linge qui fleure bon la lavande, effluve odoriférant de nos vacances lointaines !

Quelques usages du bicarbonate de soude
Désodorisez une planche (rincez-la dans de l'eau additionnée de deux cuillerées de bicarbonate de soude).
Détartrez des pots (un bain chaud dans le bicarbonate de soude enlève les traces de calcaire des vieux pots à plantes en terre cuite. Laissez-les tremper pendant plusieurs heures).
Nettoyez vos tapis (parsemez votre tapis bien sec d'une couche de bicarbonate de soude. Laissez agir pendant une heure).
Calmez une piqûre d'insecte (une pâte préparée avec du bicarbonate de soude et de l'eau calme l'irritation et les démangeaisons après une piqûre de moustique, de guêpe ou de tout autre insecte).
Pour l'hygiène dentaire. Il inhibe le développement des bactéries, soulage les gencives enflammées, réduit leur saignement et élimine la plaque dentaire. Pratiquez des bains de bouche à raison d'une cueillerée à soupe pour un demi-verre d'eau.

Quand la litière de votre chat sent mauvais, évitez d'utiliser un désodorisant pour parfumer l'air : l'odorat fin du chat risque de l'éloigner de sa litière. La meilleure solution : versez du bicarbonate de soude au fond de la litière pour neutraliser l'odeur.

La gorge vous gratte terriblement : que faites-vous ?
D'abord, il y aurait lieu de vérifier l'hygrométrie (le degré d'humidité) des pièces de votre habitation. L'achat éventuel d'un hygromètre pourrait être envisagé. La sensation de bien-être est généralement obtenue entre 50 et 70 p. 100.
Mais que faire ? Première précaution : inutile de chauffer au-delà de 19 à 20°C. Cela assèche les muqueuses respiratoires et les rend par conséquent plus vulnérables aux agents infectieux. Une écharpe chaude suffira peut-être à calmer votre désagrément. Si ça s'avère inopérant, essayez une tisane de sauge. Ou de thym dans les cas rebelles. Un produit de la gamme des laboratoires BOIRON (comme oscillococcinum ou coryzalia) devrait vous soulager durablement. Demandez conseil à votre pharmacien.
Mais il y a mieux, je pense. Beaucoup mieux même. Car prévenir vaut toujours mieux que guérir. Rien de tel, en effet, pour booster vos défenses naturelles, que de recourir à l'échinacée. Cette plante est très efficace pour stimuler l'immunité et prévenir les infections hivernales. Elle augmente, en effet, le nombre de globules blancs chargés de détruire les agents infectieux.

La toux persistante (celle qui survient au même moment) : comment la reconnaître pour mieux la traiter ?
En début de nuit : un reflux digestif en cause.
Dès le matin : gare à la bronchite du fumeur !
En présence de poussières, d'animaux, de plantes... : c'est sans doute allergique.
Après des efforts physiques : c'est peut-être de l'asthme.

Décongestionnez votre nez et vos sinus pour mieux respirer. Pour cela, buvez quatre tasses de tisane de tilleul. Quand vous avez un gros rhume, la déshydratation dessèche le mucus. Qui devient plus fragile face aux virus et microbes qu'il a du mal à repousser.
Boire beaucoup va aider à rincer l'infection. Mais pas de café ni de thé : ils ont tendance à assécher les muqueuses.

Le café favorise la sécheresse oculaire. Tout comme l'alcool.

Gardez vos distances. Les virus du rhume traversent cinq longs mètres après être catapultés par l'éternuement d'une personne atteinte !

Mal de dos ? Le mal du siècle, dit-on communément. Ce mal persistant est dû bien souvent à une mauvaise posture. Tâchez donc de vous asseoir de façon que le dos soit dans la position le plus verticale possible. Et si ça ne suffit pas, essayez FLEXOFYTOL et la PRÊLE (des champs) qui est un reminéralisant osseux et cartilagineux. Fuyez les matelas mous.
Plus vous bougez, plus vite vous serez libéré de vos douleurs. Le mouvement soulage. Bougez doucement, mais constamment. Au moins un kilomètre par jour. L'exercice stimule la production d'endorphines, un antidouleur dans notre corps. Et vous serez aussi malade moins souvent.

Un bain de bouche bon marché, mais efficace quand même ? Optez alors pour une tisane de sauge et de thym. L'un est cicatrisant (je pense aux gencives). L'autre est désinfectant. Sans nuire à la flore buccale. Que demander de plus ? Le bicarbonate de soude est aussi un remède très adapté. Car il assainit la bouche, limite les saignements, freine le développement des bactéries et neutralise les mauvaises odeurs.

Un proverbe dit : "Qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de médecin."

Avant d'acheter un dentifrice, regardez bien la couleur du rectangle au bas du tube.
Vert : naturel.
Bleu : naturel + médecine.
Rouge : naturel + composition chimique.
Noir : pur produit chimique.
Soyez au courant des produits que vous utilisez tous les jours !

Maux de tête à répétition ? Allez-y doucement avec les antidouleurs.
La plupart des maux de tête sont causés par des choses très banales, comme sauter un repas, surtout le petit-déjeuner, ne pas boire assez d'eau, trop peu d'exercices et le stress. C'est la façon dont notre corps nous signale que nous ne répondons pas à ses besoins de base !
Les antidouleurs : la consommation répétée de ces médicaments éteint les mécanismes de contrôle naturels de votre organisme.

Comment bien dormir ? La pression, la tension, l'angoisse, le stress, ce sont eux les ennemis principaux du sommeil. Il faut savoir que le manque de sommeil est responsable d'un grand nombre de soucis de santé : problèmes cardiovasculaires, diabète, obésité, épuisement, dépression, ... Or, le sommeil structure tout ce que nous avons vécu le jour. C'est bien pour cette raison que nous arrivons à trouver le matin la solution à un problème qui nous semblait insurmontable la veille. Alors, si vous voulez vous assurer un sommeil de qualité, écoutez de la musique à tempo lent avant de vous coucher. Parce que les rythmes lents relâchent les tensions dans le corps en ralentissant le rythme cardiaque et la respiration, ce qui mène à un état de détente profond.
Esayez de dormir au moins sept heures par nuit, dont deux heures avant minuit. Une bonne dose de sommeil peut aider à renforcer le système immunitaire. Ne l'oubliez jamais : aucun produit ne pourra remplacer une heure de sommeil réparateur.

Pourquoi nous avons besoin d'un bon sommeil

1. Il renforce nos défenses immunitaires.
2. Il ralentit le vieillissement.
3. Il protège du diabète.
4. Il nous aide à rester minces.
5. Il favorise une bonne mémoire.
6. Il nous rend plus heureux.

J'ajouterai encore ceci :
- dormir est aussi important pour notre corps que manger ou boire ;
- les gens qui mangent moins dorment automatiquement davantage ;
- les kilos pris lors de la grossesse disparaissent le plus rapidement en dormant beaucoup ;
- certaines personnes peuvent se réveiller exactement à l'heure qu'elles désirent.

Aucun produit ne peut remplacer les vertus d'un bon sommeil. Oui, bien dormir, c'est la priorité.

Et la sieste, que nous apporte-t-elle ? C'est d'abord un remède contre l'obésité. Un bon moyen de réduire la tension nerveuse, d'échapper à l'irritabilité et de maintenir sa bonne humeur. Une bonne parade contre l'infection aussi. Des bénéfices importants pour le cœur également. Faire une petite pause permet de rester dynamique. Une courte sieste estompe très vite la fatigue et renforce la vigilance, voire la concentration. Enfin, elle joue un rôle important dans la restructuration des neurones, améliore la mémoire et dope les capacités mentales. Dites-vous bien ceci : une sieste est plus profitable qu'une grasse matinée pour pallier le manque de sommeil.

À propos du stress. Le bon stress rend plutôt heureux. Les efforts positifs coûtent de l'énergie, mais ils n'accablent pas le corps. Au contraire, le cerveau produit alors de la dopamine, une drogue naturelle produite par l'organisme et qui nous récompense pour notre effort. Elle agit comme un tranquillisant naturel.

Examiner ses ongles n'est pas inutile. Loin de là...
Des petits trous ou des ondulations : psoriasis, polyarthrite ou problèmes pulmonaires. Une consultation s'impose.
Des ongles pâles ou blancs, fragiles et friables : anémie ou mauvaise circulation sanguine.
Des stries verticales : vieillissement.
Des taches blanches : manipulation trop vigoureuse lors de la manucure.
Une bande foncée au bout d'un ongle : vieillissement ou diabète ou problème de foie. Ou une mycose tout simplement.
! Une ligne ou une tache noire sous un ongle : mélanome. Urgence médicale.

Les pieds
Par temps froid, vos doigts de pied changent de couleur : la maladie de Raynaud en est la cause. Pas grave. Juste gênant.
Une petite blessure ne cicatrise pas : il s'agit du diabète. Il endommage les cellules nerveuses du pied. Une prise en charge médicale immédiate s'impose.
Votre gros doigt de pied est chaud et violacé : ce sont les premiers symptômes de la goutte. Cette forme d'arthrose est provoquée par un excès d'acide urique. Des cristaux dans les articulations se forment. Ne laissez pas ces manifestations s'installer.
Debout, vos pieds sont rouges et luisants : il vaut mieux, dans ce cas, consulter un cardiologue.
Et si des crampes surviennent lors d'un effort physique ou durant la nuit, c'est que vous ne buvez pas assez. Mais il peut aussi s'agir d'un manque de calcium, de magnésium ou de potassium.


Vous avez les yeux cernés ? C'est peut-être dû à un problème de reins : ils éliminent sans doute mal. Une cure de tisanes aux plantes drainantes ne serait pas inutile. D'autre part, ne laissez pas installer la fatigue, car elle fait travailler vos reins à outrance.

Pour un cerveau performant : les noix - la betterave - les myrtilles.
Les noix
sont capables de garder jeunes les cellules du cerveau en capturant les radicaux libres et en favorisant la formation de nouveaux neurones.
La betterave crue améliore l'afflux de sang vers le cerveau. Elle favorise leur oxygénation.
La myrtille améliore les performances du cerveau. Et celles du pancréas.
Elle est un superaliment, riche en nutriments, peu calorique. Elle régule la gestion du sucre dans l'organisme.
Elle contribue à la prévention des maladies dégénératives, en stimulant la reconstitution des neurones.
Bref, elle est la star incontestable de l'alimentation.

LE JEÛNE INTERMITTENT
Pour le cardiologue et nutritionniste Frédéric SALDMANN, le jeûne - de 16 à 24 heures - n'a que des vertus. Le corps humain sait bien gérer le manque, mais pas l'excès. Boire abondamment de l'eau. Les gens qui pratiquent le jeûne intermittent sont beaucoup plus résistants, plus toniques, moins fatigués. Plus alertes aussi. Ils ont moins de rhumatisme, d'asthme, d'allergies... Avis aux amateurs ! Demandez quand même l'avis de votre médecin traitant.

30 % de calories en moins, c'est 20 % de vie en plus. Qu'on se le dise ... Et si vous avez une de ces fringales, sachez que deux carrés de chocolat 100 % cacao, c'est un coupe-faim très puissant.

Quand faut-il consulter en urgence ?
- Quand vous avez des douleurs digestives inhabituelles.
Il peut s'agir de symptômes d'une angine de poitrine. Dans ce cas-là, en effet, le sang circule mal dans les artères du cœur.
- Quand vous sentez un serrement dans la poitrine.
Angine de poitrine = une artère du cœur est partiellement obstruée.
Infarctus = une artère se bouche complètement.
Une douleur qui serre au centre de la poitrine, douleur qui peut irradier vers les bras, le dos ou la mâchoire.
- Quand un mollet vous fait mal.
Ce peut être le symptôme d'une phlébite : un caillot obstrue une veine. Le caillot peut remonter et se bloquer dans une artère des poumons : c'est l'embolie pulmonaire.
- Quand vous êtes essoufflé(e) pour presque rien.
Il peut révéler une insuffisance cardiaque.
- Quand vous faites un malaise.
Vous ressentez un vertige, vous avez l'impression de perdre connaissance. Il peut s'agir d'un malaise vagal, du nerf vague.
- Quand vous éprouvez une perte de sensibilité.
Dans un bras, une jambe, au niveau du visage, ou encore d'un côté du corps. Il peut annoncer un accident vasculaire cérébral : un caillot obstrue le vaisseau.

Massage cardiaque EN SOLITAIRE
Vous êtes seul(e). Et vous subissez une crise cardiaque. Comment allez-vous gérer cette situation dramatique ?
Quand on ressent une douleur aiguë dans la poitrine qui irradie le bras et la mâchoire, que faire quand on est seul ?
- Tousser fortement et de manière répétée.
- Inspirer fortement avant chaque toux.
- La toux doit être profonde et soutenue, comme pour chasser de la glaire des voies respiratoires.
Donc : alternativement inspirer puis tousser.
Toutes les 2 secondes.
Sans interruption.
Jusqu'à l'arrivée des secours.
Ou jusqu'à ce que votre cœur batte normalement.

Quand on soupçonne un AVC (accident vasculaire cérébral) chez une personne, lui demander de :
- sourire ;
- répéter une phrase simple ;
- lever les deux bras ;
- tirer la langue.
Appeler le 112 en cas de réaction(s) négative(s).

Pour apprendre les gestes qui sauvent : www.essr.ch/blog/réanimation.

Comment diagnostiquer une crise d'appendicite ? Plier la jambe droite et rester debout sur la seule jambe gauche. Si vous avez mal entre le nombril et l'aine - côté droit -, c'est le signe d'une crise. Consultez d'urgence.

VOICI LE MENU POUR LES FUTUR(E)S CENTENAIRES...

Avec l'âge, notre corps ne peut plus produire tout ce dont il a besoin. Il faut donc l'aider avec des nutriments. Notamment. Mais sans excès. Avec modération donc.

Remplacez le sel par les épices et vous vous porterez mieux.

Ne sous-estimez pas l'action bienfaisante de certaines plantes médicinales. Ainsi, les racines d'orties atténuent d'une façon appréciable les manifestations gênantes de l'adénome bénin de la prostate. Autrement dit, elles améliorent sensiblement la miction.
Appuyer (modérément...) sur la vessie peut aussi aider. Et attendez 2 ou 3 minutes.

Et, avec l'huile de pépins de courge, le miracle s'accomplit. Vous connaîtrez avec ce complément alimentaire tout le confort urinaire de vos vingt ans...

Vous souffrez d'arthrose (à ne pas confondre avec l'arthrite) ? Essayez les bourgeons de cassis.
À diluer de préférence dans un (grand) verre d'eau.
La prêle (des champs) est un reminéralisant osseux. Elle favorise de ce fait la reconstitution des cartilages.
Et donc améliore la mobilité. Elle est aussi diurétique.
L'harpagophytum : l'antidouleur tout indiqué.
Ses activités anti-inflammatoires et analgésiques sont indéniables.
Notez-le bien. Qu'il soit frais, séché ou en poudre, le gingembre agit tel un vrai médicament contre l'arthrose : il atténue les douleurs et les inflammations dans les articulations.

Le cassis, comme anti-inflammatoire, a une action comparable à celle de la cortisone.
Il constitue aussi une bonne protection contre l'ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge) et le diabète de type 2.
Efficace aussi contre l'acide urique. Il stimule aussi le foie et la rate.
Ce fruit passe pour être un facteur de longévité et d'antivieillissement cellulaire.

Si la douleur persiste, essayez l'association cassis + reine-des-prés.

La sève de bouleau : autre incontournable. Elle est utilisée pour désintoxiquer en douceur les organes, comme le foie et les reins. Une cure de trois semaines est généralement conseillée.

Pensez aussi à un complément alimentaire à base de collagène. Qui est une sorte de lubrifiant du cartilage. Il favorise la résistance et le renouvellement des cartilages, ce qui permet d'éviter le contact des os entre eux. À prendre de préférence à jeun. Comme le nc2. En vente en pharmacie.

Petit rappel : l'arthrose est l'usure naturelle du cartilage. Ce qui entraîne douleurs et raideurs au niveau des articulations (dos, doigts, genoux, hanches...).

Une crise d'arthrite au niveau du genou se caractérise d'abord et surtout par une (forte) sensation de chaleur qu'il convient de combattre, dans un premier temps, à l'aide d'une compresse humide froide. Pas trop froide quand même, sinon votre cœur pourrait la trouver mauvaise... Une visite chez votre médecin habituel s'impose de toute façon.

La carotte : une plante médicinale de premier ordre. Elle est bonne : pour la rétine - pour la peau - pour les articulations. Elle aide, en outre, à prévenir les infections. En effet, elle stimule la production de globules blancs. Qui sont nécessaires au bon fonctionnement du système immunitaire.

Vous désirez vous sentir zen ? Optez résolument pour la tisane de lavande de Provence. Euphorisante. Elle est un calmant du système nerveux.

La rhodiole stimule, pour sa part, les capacités physiques et mentales. C'est la plante à prendre lorsqu'on se sent "vidé(e)", à plat, sans ressort et sans force. Une plante considérée comme immunostimulante. C'est-à-dire qui stimule les défenses immunitaires de l'organisme. Comme le fait si bien aussi l'échinacée. La prise de rhodiole améliore le bien-être et l'humeur.

Et si votre cœur bat la chamade, pourquoi pas une tisane de verveine relaxante, apaisante, calmante ?

Mais une tisane de mélisse peut aussi aider en cas de palpitations. Je l'ai expérimenté(e) à maintes reprises. Son originalité : elle agit à la fois sur la digestion ET sur le cœur.

> L'allongement de la respiration
calme le cœur et ralentit le pouls.
> Les bienfaits d'une respiration consciente sont nombreux.
> Bannir résolument les boissons inutilement excitantes comme le café.

Jusqu'ici, je croyais l'aubépine, la grande amie du cœur. Eh bien, je me suis lourdement trompé. En fait, en cas de palpitations, elle ne fait qu'aggraver la situation. Je lui préfère - et de très loin - l'aconit 9 CH. J'en ai fait l'heureuse expérience. En une seule prise, tout a été réglé.
Quand vous ressentez des palpitations, TOUJOURS vous demander pourquoi votre cœur bat la chamade. Et donc en chercher la cause exacte (digestion difficile, souci, etc.). Pour agir en conséquence, efficacement.

LE CAFÉ FRAGILISE LES OS. LA VIANDE AUSSI. À elle seule, la caféine peut entraîner la sécrétion acide de l'estomac. Ou l'accentuer. De plus, ils annulent l'effet de beaucoup de remèdes homéopathiques.

Quant aux boissons énergisantes
, leur forte dose de caféine peut entraîner des troubles du rythme cardiaque, une élévation de la tension artérielle, accentuer une déshydratation...

Remplacer la viande par du poisson gras - comme du saumon ou du maquereau : le bon plan pour garder un cerveau plus performant.
Et si vous ne parvenez pas à éliminer la viande de votre assiette, favorisez les viandes blanches. En tout cas, bannissez les charcuteries et la viande rouge. L'idéal étant de s'approcher le plus possible du régime crétois, qui consiste à manger beaucoup de fruits et de légumes. Sans oublier le poisson.

Ne l'oubliez pas : les poissons gras réduisent considérablement les risques de thrombose, d'infarctus, de cancer, d'eczéma et d'allergie.

Le point sur les produits laitiers
1. Ils renforcent et protègent notre organisme.
2. Il faut en prendre ni trop, ni trop peu.
° Trop de calcium peut accroître le risque cardiovasculaire.
3. Les yaourts et le fromage sont plus faciles à digérer.
° C'est surtotut le lait qui pose problème.
4. Les "laits" végétaux n'en sont pas.
5. Laits de chèvre, de brebis : pas plus digestes.
6. Ils aident à faire le plein de vitamine D.
° 80 % des adultes auraient une insuffisance en vitamine D.
7. Mieux vaut varier les produits laitiers.
8. Ils ne sont pas forcément à bannir en cas de régime.
9. Si l'on s'en passe, il faut compenser.
10. On peut vraiment être allergique au lait.

Nous sommes ce que nous mangeons (Hippocrate).

La phytothérapie : la science et la médecine de demain ? Qui sait ? En tout cas, ce mode de guérison mérite à coup sûr d'être mieux connu.

Se soigner judicieusement avec les plantes médicinales reconnues, c'est comme avoir un médecin - et quel médecin ! - à domicile. Il n'y a pas mieux. À condition de rester raisonnable dans la posologie.

Petite mise au point
La phytothérapie est une médecine préventive. En effet, elle modifie le terrain du malade en lui permettant de mieux résister aux agressions.
L'aromathérapie est une thérapeutique qui consiste à utiliser les huiles essentielles. Elle est donc une branche de la phytothérapie. Elle doit rester du domaine strictement médical. Car les huiles essentielles peuvent être toxiques à certaines doses.

Savez-vous que trois nouveaux médicaments à base de plantes chinoises sont actuellement en cours de développement aux États-Unis, contre la malaria, la maladie d'Alzheimer et le VIH ?

J'allais oublier. La myrtille : vous connaissez ses innombrables bienfaits pour la vue ? Non ? Alors rendez-vous vite sur le site www.masantenaturelle.com/chroniques/herbier/myrtille.php

Un ouvrage à mettre dans toutes les mains : Les aliments contre le cancer - La prévention du cancer par l'alimentation - par les chercheurs le Dr Denis Gingras et le Dr Richard Béliveau (Le Livre de Poche).

Un site à visiter toute(s) affaire(s) cessante(s) : www.creapharma.ch.

Personnellement, je me fournis auprès du pharmacien herboriste Simon à Auderghem, "le" spécialiste des préparations magistrales de plantes.

Ma recette pour essayer de prévenir le cancer : le menu idéal (quasi) journalier

Les antioxydants
Ces enzymes, présents dans les cellules, contiennent du sélénium (qui lutte contre le vieillissement), du cuivre, du zinc, du manganèse, les vitamines E et C, du bêtacarotène. Ils ont pour mission d'empêcher ou de réparer les dégâts provoqués par les radicaux libres.
Les radicaux libres sont des déchets actifs nocifs qui perturbent notre métabolisme. Ils détériorent les cellules de l'organisme et peuvent agresser les cartilages dans les articulations, ce qui provoque des douleurs.

La propolis : un antibiotique naturel puissant. Elle est issue de la résine que les abeilles récoltent sur des bourgeons. Elle est composée - entre autres - de beaucoup d'antioxydants, les ennemis jurés - redoutés - des radicaux libres, responsables du cancer.
Elle détruit aussi les virus et les champignons. Elle est aussi anti-inflammatoire et anesthésiante. Cicatrisante aussi. Très utile donc en cas de gingivite ou de poche parodontale. Enfin, elle accroît la production d'anticorps. La propolis s'utilise par cure de deux semaines, trois à quatre fois l'an.

La gelée royale : la bien nommée. Tout est dit. Car elle est idéale pour lutter contre la fatigue persistante.

Anémie = carence en fer. Comment la combattre ?
Les aliments les plus riches en fer sont les légumineuses, les légumes verts, les farines et les céréales complètes.
Le thé et le café peuvent nuire à la bonne absorption du fer, à cause des tanins.

Les légumineuses (pois cassés, lentilles, flageolets, fèves, petits pois) ont un indice glycémique (IG) faible. C'est ce qui en fait un aliment de choix pour les diabétiques.

Les choux et tout spécialement le brocoli. Ces légumes miracles sont, eux aussi, les ennemis jurés du cancer.
Le brocoli, les scientifiques considèrent quasiment ce légume comme une plante médicinale, et il l'est réellement. Jugez plutôt : il contient une molécule qui protège du cancer ; une enzyme qui protège les vaisseaux sanguins et qui peut même les réparer. Et ce n'est pas tout : il renferme un acide aminé qui agit comme un programme anti-âge. Bref, il rajeunit les cellules. Il mérite bien le podium... Vous ne trouvez pas ?

Mais ce n'est pas tout. Il peut stopper l'arthrose. Il améliore la santé du cœur. Il entretient la vue. Il préserve la mémoire.

Certains ont même observé qu'il protège contre la radioactivité. En outre, il est une excellente source de vitamines et de minéraux essentiels. Qui dit mieux ?

Encore ceci : si les carottes améliorent la vue, les feuilles du chou vert permettent de voir plus longtemps. Elles sont riches en tout : vitamine C, calcium, lutéine, et d'autres antioxydants qui peuvent aider à prévenir la dégénérescence de la macula.

Le poivron est le légume le plus riche en vitamines C.

Diurétiques, les crucifères (appelées aujourd'hui brassicacées) ont aussi le pouvoir de nettoyer les reins. Ainsi, une cure de cresson vous permettra d'éliminer les toxines qui pourraient l'encrasser.
(Les crucifères : famille de plantes dont les fleurs ont quatre pétales disposés en croix (ex. chou, colza, cresson, giroflée, navet, radis).

Le pruneau mérite une place de choix dans votre alimentation. Il est, en effet, l'antioxydant naturel le plus puissant.
Un médecin m'a dit un jour (dans les années '70) que, pris régulièrement, il est l'arme idéale contre les radicaux libres (donc contre le cancer). Oui, le pruneau est le champion pour son pouvoir antioxydant. Aussi : une des meilleures sources de magnésium. Autre atout appréciable : il ralentit le vieillissement.

La tomate est vivement recommandée pour éradiquer le cancer de la prostate. L'éviter en tout cas.

L'ail et l'oignon : vous devez leur réserver une place de choix dans votre alimentation.
L'ail a aussi cette particularité - cette propriété précieuse - de piéger les métaux lourds qui peuvent dès lors être éliminés par les reins, les intestins.

L'ail : aliment miracle de la Nature ?
L'ail aide à freiner la croissance des tumeurs. Il l'emporte souvent sur la pénicilline dans le combat contre certains types de bactéries résistant aux antibiotiques. Il contient plus de 200 vitamines et minéraux, tels que le calcium, le potassium, le fer et le zinc, et l'agent anticancéreux par excellence : le sélénium.
Ce n'est pas tout. Il empêche la formation de plaques d'athérome, fluidifie le sang, ce qui prévient la formation de caillots.
L'ail est utilisé contre l'hypertension. Rappelons qu'il est, en outre, antibactérien, antibiotique, antimycosique, cardioprotecteur, hypolipémiant (il baisse le taux du mauvais cholestérol : le LDL et augmente le bon : le HDL), hypotenseur (il dilate les vaisseaux) et expectorant. Hypoglycémiant aussi. C'est-à-dire qu'il diminue la glycémie.

Ajoutons que la lécithine de soja empêche les graisses de se déposer dans les artères.

La myrtille : à consommer journellement (éventuellement sous forme de gélules) si vous voulez vous éviter les maladies liées à l'œil. Notez bien ceci :
On en donnait déjà aux aviateurs durant la Seconde Guerre mondiale. Car elle augmentait leur vision nocturne.
Ses propriétés protectrices sur la cataracte sont démontrées depuis les années 1980.
En outre, elles ont une effet bénéfique sur les neurones, la peau et les intestins.

La carotte : tout indiquée pour la rétine, les articulations et la peau (idéale si vous visez un teint frais, éblouissant, éclatant). Elle est aussi un véritable draineur de toxines et un hépato-protecteur, autrement dit, un protecteur du foie.

Les amis des yeux : la myrtille - le cassis - la carotte - les noix - les noisettes - le potiron.
Comme tous les légumes orangés, le potiron regorge d'antioxydants. Riche en lutéine, il aide à garder une bonne vue.
Ne l'oubliez jamais : le magnésium est un composant du cristallin.

Les œufs : ils contiennent deux substances ultra-précieuses - la lutéine et la zéaxanthine - pour préserver la rétine. Ces substances se déposent dans la macula, qu'elles protègent des radicaux libres. C'est surtout le jaune qui est précieux. Du reste, le cholestérol contenu dans le jaune pose peu de problèmes. Car les œufs contiennent de la lécithine, une substance qui empêche le dépôt du LDL sur les parois de l'intestin. Les œufs sont aussi une source de protéines bon marché. En outre, ils boostent le cerveau.
Ne pas oublier, non plus, le poisson gras, comme le saumon. Que l'on peut prendre aussi en capsules. Ce poisson gras garantit une bonne acuité visuelle.
Comme déjà dit, le magnésium est un composant du cristallin. Quant au sélénium, il le protège (le cristallin) des radicaux libres qui détériorent ses cellules.

J'y ajoute le complément alimentaire NUTROF Omega à raison d'une gélule par jour.

Bon à savoir. L'avocat est l'ami de la vue, du cœur et de la peau. Il est en plus peu calorique. Et, cerise sur le gâteau, il réduit le mauvais cholestérol. Que demander de plus ?

Le glaucome : cette affection peut détruire en silence, peu à peu, le nerf optique et menacer d'une perte de la vision. Seuls des contrôles réguliers permettent de le détecter à temps. Heureusement, il existe des collyres très efficaces pour le traiter.

Selon la médecine chinoise, le foie et les yeux sont liés. Je vous suggère par conséquent de faire, de temps en temps, une cure de chardon-Marie, la plante fondamentale du foie.

Comment diminuer la tension oculaire de façon naturelle ?

Réduire le taux d'insuline en évitant de manger trop sucré ou trop de féculents (le riz, les pâtes, les céréales, etc.) ;
faire de l'exercice ;
consommer des oméga-3 ;
consommer de la lutéine et de la zéaxanthine : des antioxydants se trouvant dans le brocoli notamment - les choux en général ;
consommer des myrtilles ou des mûres ;
faire des exercices de relaxation (cligner des yeux souvent, tracer un huit imaginaire avec les yeux, essayer de zoomer).

La lumière du jour stimule la production de vitamine D, laquelle protège la santé oculaire. Cela dit, attention quand même ! Les rayons du soleil sont néfastes. Aussi, il convient de vous en protéger avec des verres qui filtrent les U.V. Car elle est essentiellement fabriquée au niveau de la peau, sous l'effet des rayons du soleil. Évitez de vous brosser pendant la période où vous vous exposez au soleil : la couche de cellules mortes qui se forme constitue une protection contre les rayons U.V.

Pour en avoir un bon taux, il suffit, à la belle saison, d'être au soleil bras et mi-jambes découverts pendant environ dix à quinze minutes par jour.

La lumière naturelle procure de nombreux bienfaits.
Elle élimine votre fatigue.
Elle active en effet les centres de l'éveil dans le cerveau.
Elle aide à réguler votre sommeil. Si vous tombez de sommeil à 20 h et êtes réveillé à 4 h du matin, sortez en fin d'après-midi pour décaler votre horloge.
Elle chasse votre déprime. Elle active, en effet, une structure dans le cerveau qui régule votre humeur.
Elle lutte contre le déclin dû à l'âge. Autrement dit, le manque de lumière accélère le vieillissement.
Elle fournit enfin de la vitamine D.

Pour préserver votre vue, vous pouvez aussi télécharger le logiciel gratuit sur www.justgetflux.com qui filtre la lumière bleue - très nocive - de votre ordinateur.
Cette lumière bleue atteint les cellules de la rétine. Elle est aussi un facteur de risque de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge), en progression dans la population.
Elle est "éveillante" : elle retarde votre horloge biologique. Elle inhibe la sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil qui favorise l'endormissement.
Il est dès lors conseillé de délaisser ordi et tablette au moins 1 heure 30 avant le coucher.

La pomme améliore la santé des poumons. Plus on en mange, mieux on respire et plus on protège sa santé pulmonaire. Elle diminue la fréquence des bronchites, la respiration sifflante et favorise la respiration.
Une pomme apporte environ 90 calories. Avec ce fruit, vous ferez surtout le plein de vitamines du groupe B, de minéraux et d'oligoéléments, lesquels jouent un rôle essentiel au niveau des cellules. Enfin, c'est surtout par sa teneur élevée en fibres que s'illustre la pomme. Elles ralentissent l'absorption du sucre par l'organisme. Alors, croquez la pomme !

Encore ceci : la pomme contient des substances qui protègent les neurones contre les maladies d'Alzheimer et de Parkinson. Mangez-la sans la peler. Préférez celle qui est garantie bio.

Et ce n'est pas tout. Un des GROS avantages de la pomme : elle soigne aussi bien la diarrhée que la constipation. En outre, sa pectine favorise l'élimination des toxines par les selles. Un véritable balai intestinal. Bref, elle agit comme une éponge capable d'absorber et d'éliminer les toxines produites par les bactéries provoquant la gastroentérite et la colite. Enfin et surtout : sa pectine empêche le développement des tumeurs cancéreuses dans le côlon.
Le mieux est encore de manger le fruit cru, car la majeure partie des nutriments se trouve sous la peau.

L'hamamélis a une action veinotonique. C'est la plante de la fragilité capillaire.
La vigne rouge facilite le retour vers le cœur du sang accumulé dans les membres inférieurs.
C'est la plante de la circulation.
Le marronnier d'Inde : la plante des hémorroïdes.

Il y a tout lieu de croire que vous éviterez de cette façon une rupture d'anévrisme. En tout cas, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour qu'il en soit ainsi.

Attention à la banane ! Car elle augmente la concentration de potassium dans le sang. Et si votre alimentation est riche en potassium (à cause d'une trop grande consommation de pommes de terre par exemple), vous risquez d'avoir un pouls irrégulier et/ou plus rapide.
Attention aussi à la cannelle ! Car la coumarine qu'elle contient peut nuire au foie.

Le kéfir ou le yaourt à la bulgare vous éviteront les problèmes liés à l'intestin. On y trouve, en effet, deux tiers des cellules immunitaires de l'organisme.
Une flore intestinale (aujourd'hui, on parle de microbiote) déséquilibrée favorise les maladies (cancer, coliques, etc.).
Des aliments restés trop longtemps dans l'intestin peuvent traverser la paroi intestinale et intoxiquer le sang ou irriter la paroi. Ceci, à la longue, peut provoquer un cancer.
L'activité physique vous fera du bien : elle permet, en effet, de muscler la sangle abdominale et favorise de la sorte la régulation du transit.

Un automassage en suivant le trajet du côlon dans le sens des aiguilles d'une montre aide à relancer un transit capricieux.

L'ispaghul (ou psyllium indien) : son "effet fibre" est particulièrement apprécié en cas de constipation chronique.

L'intestin, notre second cerveau. En effet, le nerf vague permet à l'intestin et au cerveau de communiquer en permanence, en s'envoyant des informations via les neurotransmetteurs. À tel point - par exemple - qu'une alimentation déséquilibrée, particulièrement grasse, ou dépourvue de fibres alimentaires, perturbe cette relation. Il semblerait que cette dernière soit très importante pour des maladies inflammatoires chroniques.

L'intestin, c'est 10 000 milliards de bactéries, déclinées selon 200 espèces. L'intestin contient suffisamment de neurones pour en faire un cerveau de chat ou de chien.

Giulia Enders, l'auteur à succès de l'ouvrage "Charme discret de l'intestin", souligne - à juste titre - l'importance de l'intestin pour notre mental. Car la sérotonine, "l'hormone du bonheur", est fabriquée à 95 % par nos intestins. Oui, comme vous le voyez, nos entrailles ont une influence non négligeable sur nos humeurs.

Rendons quand même à César ce qui appartient à César. Et à Paracelse ce qui appartient à Paracelse. Car cet alchimiste et médecin suisse (1493 - 1541) disait déjà que, si on avait de bons intestins, on était en bonne santé. Rien de nouveau donc sous le soleil.

Le travail accompli par les intestins est magistral. Jugez plutôt.

- Éliminer les substances dangereuses contenues dans l'alimentation (tels que conservateurs, insecticides, pesticides - qui peuvent être cancérigènes) ;
- éliminer la nourriture pas suffisamment mâchée ;
- éliminer les médicaments ingérés ;
- éliminer les substances pathogènes (comme les bactéries, les virus, les mycoses) ;
- éliminer le stress (provoqué par la vie moderne, mais aussi par les soucis, l'angoisse, la solitude) ;
- compenser  le manque d'exercice.

Dites-vous bien ceci : les toxiques de l'intestin entrent sans arrêt dans votre corps. Tenez-le-vous pour dit.

Quelques conséquences néfastes : sensation de douleur, ballonnements, remontées acides, constipation.

La santé des intestins est la clef de la guérison et du maintien en bonne santé de TOUT l'organisme.

Notez-le bien : bien mâcher aide à rester mince, car le cerveau a le temps de s'apercevoir que le corps est rassasié. Il lui faut en effet 20 minutes pour qu'il enregistre la sensation de satiété accompagnée d'une sentiment de satisfaction.

Bref, les bénéfices d'un intestion en forme, c'est : moins d'angoisse, une plus belle peau, plus d'énergie, moins de kilos.

Certains spécialistes vont jusqu'à prétendre qu'une microbiote déséquilibrée (= la flore intestinale) serait associée à des affections comme le diabète, l'obésité, les troubles dépressifs ou anxieux et à des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques.

L'avoine
Elle n'a que des avantages. Jugez plutôt ! Elle protège la muqueuse intestinale.
Elle contient beaucoup d'oligoéléments. Elle est l'une des céréales les plus riches en magnésium, oligoélément indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. Elle contient même des protéines. Bref, elle a un effet protecteur, régulateur, réparateur et dynamisant sur l'organisme. Et ce n'est pas tout... Elle renforce aussi les défenses immunitaires de l'intestin. Elle est même capable de faire baisser le taux de cholestérol total. Enfin, elle ralentit la diffusion du sucre dans le sang. Un allié précieux donc pour le (pré)diabétique.
Encore ceci. En stimulant doucement la thyroïde, elle aide à accélérer le métabolisme corporel. Elle apporte aussi des sucres lents qui calent bien (elle est donc satiétogène et limite de ce fait le grignotage) et donnent du tonus pour la journée.
Privilégiez l'avoine au son d'avoine. Car ce dernier est agressif sur l'intestin.

L'avoine : un vrai cataplasme intérieur !

Enfin, réservez une place de choix aux féculents et au pain complet (bio de préférence). Des aliments qui vous veulent du bien.

Arrêtons-nous un instant aux féculents, ces superaliments. Pourquoi ?
1. Ils sont bon marché ;
2. ils contiennent peu de calories ;
3. ils combattent - notamment - le diabète de type 2 ;
4. ils constituent un substitut de la viande.

Que demander de plus ? N'en abusez quand même pas. Car les légumes secs favorisent la production d'acide urique.

Alimentation non acide pour estomacs fragiles : la pomme de terre - le pain - les féculents (haricots, pois, lentilles, etc.) = une source bon marché de protéines maigres remplaçant avantageusement la viande - le riz (mais il constipe !) - le quinoa - les pâtes - les céréales complètes - les œufs. De préférence bio.

L'équilibre acido-basique : s'il n'est pas respecté, il entraîne une déminéralisation. Aux conséquences graves, comme l'arthrose, l'ostéoporose, ulcères, brûlures d'estomac, arthrite, polyarthrite, rhumatismes, etc.
Attention aussi au reflux gastro-œsophagien dû à l'excès d'acides ! Car il entraîne beaucoup de désagréments, comme l'érosion dentaire (il endommage l'émail). Vos dents perdent alors leur éclat : elles deviennent plus jaunes. Pas très esthétique !

Ces remontées ou régurgitations acides fragilisent la muqueuse de l'œsophage. Or, la muqueuse de ce dernier n'est pas conçue pour résister à cette acidité. Si elles ne sont pas trop fréquentes, il suffit - bien souvent - de supprimer d'emblée les fruits et les crudités pour que tout rentre dans l'ordre. Il faut, en tout cas, l'espérer.

Et si souffrez de troubles digestifs, il vous faudra éviter tout ce qui trop gras, trop sucré et épicé, acide, gazeux ou alcoolisé. Mastiquez plus longuement que d'habitude. Idéalement, chaque bouchée devrait être au moins mâchée dix à quinze fois en petite quantité afin d'assurer une bonne digestion. Mais qui le fait ?

Une premièe solution pour une meilleure digestion : le bicarbonate de soude (une cuillerée à soupe dans un verre d'eau). Il neutralise, en effet, les reflux acides.

L'amertume déclenche la sécrétion des sucs gastriques. Une tasse de camomille romaine pourrait faire l'affaire. Et si les nausées sont vraiment gênantes, le gingembre fera merveille.
Le charbon médicinal activé, en capsules, convient contre les gaz.

Je vous conseille vivement - très vivement même - la lecture du livre La méthode ACIDE-BASE par le Dr Hervé Grosgogeat chez Odile Jacob.

Un mot sur la fibromyalgie. D'après certains spécialistes, il conviendrait tout d'abord de se désintoxiquer des métaux lourds et des pesticides. Ensuite, de rétablir l'équilibre acido-basique de son corps. Sans oublier l'exercice physique personnalisé et gradué, seul à même de lutter efficacement contre la douleur.

Les graines de lin, quant à elles, règlent la constipation en douceur.
En accompagnement, buvez des tisanes de boldo, de radis noir, de pissenlit (racines), de thym et d'aubier de tilleul. Car c'est peut-être le foie qui est en jeu ici.
Elles ont prouvé leur efficacité dans la diminution des risques de maladies cardiovasculaires et dans l'entretien des artères, en faisant baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

La célèbre religieuse bénédictine allemande, sainte Hildegarde de Bingen, réputée pour ses talents de guérisseuse, déconseillait l'usage de la graine de lin pour lutter contre la constipation. Car le lin déminéralise et favorise de ce fait l'ostéoporose. Elle conseillait le psyllium.

À retenir. Les tisanes de mélisse, de verveine ("herbe à tous maux"), de camomille romaine et de fenouil peuvent venir à bout des problèmes digestifs les plus fréquents.

Attention ! Le calcium - arme utile contre l'ostéoporose - peut être dissous par un excès d'acidité. Il faut donc équilibrer son alimentation en réduisant la place faite aux aliments acidifiants et en augmentant la place des aliments alcalinisants. Oui, l'alimentation moderne est trop souvent hélas ! acide à l'excès.

Le calcium n'est efficace que s'il est associé à la vitamine D. Elle est en effet indispensable à la minéralisation des os. Elle diminue en effet le risque de ramollissement des os (ostéomalacie), d'ostéoporose et de fracture des os. Cette vitamine est stockée dans l'organisme et utilisée selon les besoins. Elle participe au bon fonctionnement des défenses de l'organisme, car elle stimule la production d'anticorps. Bref, elle protège de l'infarctus, du diabète et d'un grand nombre de cancers. Oui, elle renforce vos défenses immunitaires. Elle a, en outre, un effet protecteur contre les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques et la polyarthrite. Il faut à tout prix éviter la carence en vitamine D. Pourquoi ? Parce qu'on a constaté que les douleurs arthrosiques - entre autres - sont plus fréquentes chez les personnes qui manquent de vitamine D.

Sachez aussi que la vitamine D est un brûle-graisses qui aide à mieux digérer le lait et à ralentir les sucres.

La vitamine D est peu répandue dans l'alimentation. Qui contient de moins en moins de cette vitamine.
On la trouve essentiellement dans :
- les huiles de foie de poisson et dans la chair de certains poissons gras tels que sardine, saumon, hareng ;
- en petite quantité dans les jaunes d'œufs, le pain, les céréales, les jus de fruits, le yaourt et le lait ;
- dans les champignons aussi.
Ces derniers sont nourrissants et remplacent très bien la viande.

Pour combattre les pertes de mémoire : la vitamine D3.
La majorité des gens souffrant de pertes de mémoire présentent un déficit en vitamine D3. Sachez aussi que le sélénium est cet antioxydant naturel qui protège l'organisme du vieillissement prématuré.

Le quinoa : le superaliment. Pauvre en lipides et donc peu calorique. Mais très riche en protéines, fer et oligoéléments. Aussi : une des meilleures sources de magnésium. Il normalise les taux de glucose, d'insuline et de cholestérol. Rien que ça... Notez bien ceci : pour éviter de grossir, il faut garder un taux d'insuline bas. Le quinoa est donc, dans ce domaine, un allié... de poids ! Autre avantage : absence de gluten. Il est néanmoins déconseillé de nourrir les enfants de moins de deux ans avec du quinoa. Préparation : 1 verre de quinoa pour 2 verres d'eau. Il est recommandé à ceux qui souffrent d'inflammation (colite). Il assure une digestion de rêve.

Faisons bien la distinction : céréales sans gluten : riz, sarrasin, maïs, quinoa (comme indiqué ci-dessus), millet, manioc ; céréales avec gluten : blé, seigle, orge, épeautre, avoine.

Notez aussi que la stévia (0 kcal/100g) est un édulcorant naturel qui remplace - avantageusement, semble-t-il - le sucre. Elle provient d'une plante verte. La poudre de stévia n'apporte aucune calorie. Et il faut la doser deux fois moins que le sucre.

Autres édulcorants naturels
Le sucralose : un dérivé du sucre. Le sucralose est fabriqué à partir du sucre. Son pouvoir sucrant est de 500 à 600 fois plus élevé que le saccharose. Contrairement au sucre, il n'est pas métabolisé par l'organisme.
Le sukrin : le plus proche de nos besoins. Il est obtenu par fermentation du glucose. Son index glycémique est égal à zéro et il affiche 0 kcal.

Les miels ont des indices glycémiques plus bas (306kcal/100 g) et un pouvoir sucrant plus élevé que le sucre blanc.
Ils renferment des minéraux et oligoéléments (potassium, magnésium, calcium, ...). Ils contiennent aussi des vitamines, des antioxydants et des enzymes qui facilitent la digestion.

N'oubliez pas non plus le chocolat noir. Il est reconnu pour avoir des effets positifs sur le système cardiovasculaire (qui a trait au cœur et aux vaisseaux sanguins).

On dit aussi beaucoup de bien du curcuma (à petite dose), une épice anticancéreuse, elle aussi.
Combiné au basilic, il constitue le duo gagnant contre cette tumeur maligne particulièrement redoutable.

Grâce à ces deux épices, mon PSA total n'est que de 0.9 (il doit être < 6.5 pour un homme de > 70 ans).
Pas mal, n'est-ce pas ?

Étymologiquement, basilic signifie "plante royale".
Des recherches récentes ont montré qu'il renouvelle les cellules. Que demander de plus ?

Comment le garder longtemps ? Rien de plus simple. Dépotez-le. Placez-le tel quel dans un récipient contenant un peu d'eau. Le niveau de celle-ci est à surveiller. Il gardera toute sa vigueur et se développera même.

Voilà. Avouez qu'il y a pire comme menu... J'allais dire régime !

Le curcuma

Cette plante indienne peut être utile :
- pour les rhumatismes, l'arthrite, les douleurs musculaires, les tendinites ;
- contre la prise de poids ;
- contre les troubles de la digestion ;
- pour la prévention des maladies cardiovasculaires.

Le curcuma est un puissant anti-inflammatoire naturel dont l'action est comparable à celle de la cortisone.

La prudence s'impose si vous prenez des anticoagulants.

Essayez cette astuce. Utiliser du poivre noir avec du curcuma contribue à augmenter considérablement l'absorption de la curcumine, la substance active de l'épice.

Je mets personnellement beaucoup d'espoir dans cette plante asiatique ainsi que dans le bacopa - qui pousse aussi en Asie - pour m'épargner la maladie d'Alzheimer - tant redoutée, car très avilissante.

ATTENTION quand même ! Car il est classé comme médicament. La plus grande prudence s'impose donc.

Au fait, les mucilages, vous connaissez ? Les amis de votre ligne... Un bon mucilage, comme l'ispaghul ou le psyllium par exemple, est un allié précieux pour ceux et celles qui sont de bonnes fourchettes comme on dit. En effet, ils emprisonnent littéralement les aliments (surtout les graisses et les sucres) et régulent ainsi leur passage dans le sang. Ce faisant, ils facilitent la perte de poids. Car ils limitent la mise en réserve des calorires dans les cellules adipeuses.

Les (grands) amis du foie (intoxiqué) : le chardon-Marie, l'artichaut, le radis noir.
Le romarin favorise l'élimination des substances toxiques du foie.
Il active le système cardiovasculaire, stimule le cerveau et tonifie l'organisme tout entier.
Bref, une herbe aux vertus médicinales multiples.
Le chardon-Marie : une plante remarquable qui désintoxique et protège le foie. À prendre avant une chimiothérapie ou lors d'une hépatite.
Et cerise sur le gâteau : il reconstruit les cellules endommagées.
Ils ne doivent cependant pas être utilisés en cas d'obstruction des voies biliaires.
Comme toutes les plantes stimulant la vésicule.

Les amis du foie
chardon-Marie : la plante fondamentale du foie
curcuma : action hépato-protectrice
gingembre : contient des substances protectrices du foie
artichaut : idéal pour renforcer un foie fatigué
camomille : nettoyeur du foie
romarin : nettoyeur du foie

Si vous voulez vous offrir un cancer du foie en bonne et due forme, il n'y a rien de plus simple. Voici la marche à suivre. Succès garanti. Mangez tard le soir. Prenez un repas comportant beaucoup d'hydrates de carbone. Toutes les calories que vous ne transformez plus en énergie avant d'aller vous coucher sont alors accumulées comme graisses... dans le foie. Un désastre !
Le résultat est le même avec les graisses. En effet, elles s'accumulent dans le foie, elles aussi, et l'empêchent de fonctionner correctement. Ici aussi : bonjour les dégâts !

Au départ, deux cas semblables : deux cancéreux.
À l'arrivée, deux issues diamétralement opposées : un décès et une personne en vie.
Ces deux malades du foie ont été traités par chimiothérapie.
Jusqu'ici donc, pas de différence de traitement.
Mais le malade qui a recouvré une santé de fer a pris deux fois par jour deux gélules de chardon-Marie qui régénère le foie, l'organe aux très nombreuses fonctions. 500 prétendent certains.

Mangez comme un empereur le matin, comme un roi à midi et comme un pauvre au soir. Et tout ira bien. Que penser dès lors du repas - souvent copieux - pris lors de la rupture du jeûne ?

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance !

Encore ceci cependant :

1. Je m'en tiens quasi exclusivement à la nourriture bio.
Car certains fruits et légumes peuvent contenir jusqu'à cinquante substances chimiques différentes. Conséquence : du fait de l'effet cumulé de ces substances, les cancers augmentent...
2. Mon PSA total actuel est de 0.90. Il doit être inférieur à 6.5 pour un homme de > 70 ans.
    J'ai de la marge comme vous pouvez le constater.

La vitesse de sédimentation (VS) est de plus en plus remplacée par le dosage de la CRP, un marqueur précoce de la réaction inflammatoire. La CRP est une protéine sécrétée par des cellules du foie. Elle a pour rôle de mobiliser les défenses immunitaires de l'organisme.
La vitesse de sédimentation (globulaire) mesure la sédimentation des globules rouges en un temps donné. La mienne a été mesurée en 1 h. Plus elle est basse, mieux c'est.

Un bilan dû au hasard ? Je ne le pense pas. Mais vous n'êtes pas obligé(e) de me croire.

J'allais oublier : j'ai 78 ans.

Le 23 juillet 2012, mon urologue m'a affirmé - en me regardant droit dans les yeux - textuellement ceci : "Monsieur, vous n'aurez jamais le cancer". À 74 ans, je ne pouvais pas rêver plus beau cadeau.

Si vous vous y prenez tôt assez (disons à partir de la quarantaine, mais tout dépend de votre terrain, de l'état de votre organisme), vous vous épargnerez à coup sûr l'arthrose, le cholestérol* - le mauvais, s'entend -, le cancer et même les maladies liées à l'œil si j'en crois certains chercheurs. Avec ces quelques conseils de vie faciles à suivre, vous irez loin.
Je vous le promets. Surtout si vous y ajoutez une pincée de kinésiologie. Mais ça, c'est une autre histoire.

*Si votre taux de cholestérol est trop élevé, la levure de riz rouge fera des miracles.
C'est surtout la proportion entre le mauvais et le bon cholestérol qui est importante. Un organisme en bonne santé comprend 75 % de bon cholestérol et 25 % de mauvais cholestérol. Bon à savoir : le bon HDL capte le mauvais cholestérol LDL en excès et l'amène au foie pour qu'il soit éliminé.

Une mise en garde : d'après le cardiologue canadien Paul POIRIER, les statines ne sont pas sans danger.
Et il n'y a pas que lui qui prétend cela.
Par exemple. Leur effet négatif sur les muscles augmenterait le risque de chutes.

Encore ceci. Les œufs tonifient les muscles.Oui, vous pouvez renforcer vos muscles sans exercice. Tout simplement en mangeant des œufs. Qui l'eût cru ? Et n'ayez pas peur du cholestérol, car les œufs n'en augmentent pas le taux.

LES FRUITS.

La couleur des aliments

Le rouge (comme la groseille) protège la peau.
Le jaune (comme l'ananas) nous tonifie.
Le vert (comme le brocoli) purifie l'organisme.
Le bleu (comme le chou rouge) combat les microbes.

Et le blanc (comme le yaourt à 0 %) nous aide à mincir.

Le fruit est le seul aliment qui fait travailler le cerveau.

Des fruits rouges pour nettoyer le cerveau
Les fraises et les myrtilles contiennent une substance qui favoriserait l'autophagie (l'autonettoyage du cerveau), ce qui permet de recycler les protéines toxiques accumulées dans le cerveau. Tout bon donc pour essayer de se prémunir contre la maladie d'Alzheimer qui accumule les protéines toxiques.

Il est impératif de manger les fruits l'estomac vide car ils ne sont pas digérés dans l'estomac, mais dans l'intestin grêle. S'il y a de la nourriture dans l'estomac, les fruits sont piégés et ils commencent à fermenter. Si vous êtes friand(e) de poires, il est préférable de choisir des variétés à chair fondante si vous avez les intestins fragiles, car celles à chair granuleuse peuvent être irritantes. La poire facilite la digestion. Le gros atout de la poire, c'est qu'elle continue à mûrir après la cueillette. On dit qu'elle est climactérique.
Séparé de son arbre, ce fruit poursuit donc son processus de mûrissage au lieu de simplement pourrir.

Évitez le jus en conserve (contenus dans des canettes) car il est chauffé pendant le processus de production et sa structure d'origine devient acide.

L'idéal : un presse-fruits.

Le jus est digéré rapidement : environ vingt minutes.

Une bonne habitude à acquérir (et que j'ai prise) : prendre une eau tiède après le repas. Qui aide à la digestion. Ainsi les graisses seront plus rapidement expulsées.
Autre grand avantage à prendre en considération : cette eau tiède aide aussi le travail des reins. Ce qui n'est pas rien.
Ma créatinine (qui mesure dans l'urine la qualité de la fonction rénale) est passée ainsi de 0.77 à 0.55. Il faut le savoir : plus elle est basse, mieux cela vaut.
Les valeurs de référence sont : 0.76 - 1.26. Comme quoi, j'ai de la marge. C'est le moins que l'on peut dire...

Mangez plus souvent. Des repas légers et plus fréquents diminuent l'appétit, boostent l'énergie, améliorent l'humeur et accélèrent le métabolisme, parce que leur digestion brûle des calories.

Portez-vous bien !  

Quand on vieillit, le corps n'est plus capable de produire tout ce dont il a besoin. Mais si des compléments alimentaires bien choisis lui sont apportés (je pense notamment au magnésium), il redevient performant.

Comme je prends de l'âge, je privilégie l'alimentation liquide - au détriment donc de la solide. Par exemple, mon dîner se compose exclusivement d'une bonne soupe fait maison avec des tartines au fromage. Et je m'en porte (très) bien. Ce faisant, je facilite grandement le travail des reins. Ce qui est très bénéfique pour cet organe essentiel.

La kinésiologie (du grec kinêsis "mouvement" et logos "parole, discours") : la dernière-née de ma panoplie, de mon arsenal (des termes guerriers !) pour combattre les bobos - les miens en l'occurrence - de la vie quotidienne.

Derrière ce terme qui peut paraître un peu barbare se cache en fait une technique toute simple et très efficace.
Je me l'applique quand la nécessité s'en fait sentir.
Toujours avec succès.

Elle s'apparente à la fois à l'acupuncture et à la kinésithérapie. Elle gagne à être connue. Et reconnue comme une méthode de santé à part entière.

Le reiki pour l'énergie
Cette technologie permet de stimuler avec ses mains des zones du corps, comme le centre immunitaire situé dans l'intestin. Le conseil pratique : placez une main sur le sternum, l'autre sur le milieu du ventre. Maintenez 5 mn.

Si j'ai la chance de vous rencontrer un jour, vous bénéficierez d'une astuce toute simple pour garder une peau de bébé toute votre vie - à condition de ne pas vous y prendre trop tard. Je vous indiquerai aussi deux additifs alimentaires à bannir absolument de vos assiettes si vous voulez vous épargner un cancer. Et beaucoup d'autres astuces efficaces, qui ont fait leurs preuves. Et à la portée de tous. Sans bourse délier.

Chose importante : ce faisant, vous augmenterez considérablement votre capital-santé. À moindres frais. Qui dit mieux ?

Encore ceci : "Et les varices disgracieuses ?", me direz-vous. "Évitables à coup sûr", vous répondrai-je. De même que la rupture d'anévrisme.

TOUT - ou presque - est dans la prévention.

La réflexologie et l'acupression (acupressure) sont idéales pour l'autotraitement.
De même que le massage.

À recommander au débutant : L'essentiel du massage par Wendy Kavanagh aux éditions TRÉDANIEL pratique.
Cet ouvrage est truffé de photos explicatives.

Un médecin digne de ce nom ne guérit pas une maladie, il la prévient.
Si le médecin attend que la maladie se développe pour la traiter, ce sera trop tard.

Au fait, comment garder vos articulations souples ? En limitant leur vieillissement ?
Personnellement, j'ai opté pour Flexofytol produit par les laboratoires Tilman.
En fait, j'alterne avec l'anti-inflammatoire HARPAGOPHYTUM qu'on dit très efficace.

Mais j'ai trouvé l'équivalent - (beaucoup) moins cher - dans une boutique de diététique de l'avenue Adolphe Buyl à Ixelles. Au numéro 70. Pas tellement loin de l'U.L.B. Dont le nom est Bio Shanti.

Terminons, si vous le voulez bien, sur une note gourmande...

Vous savez sans doute que l'huile de palme est nocive : elle est fortement suspectée de favoriser les troubles cardiovasculaires chez les populations occidentales à cause de sa richesse en acides gras saturés. Elle a donc un impact négatif sur la santé. On ne le dira jamais assez.

Par contre, le chocolat noir (pas le blanc, ni celui au lait) est un allié de poids (sans jeu de mots...) pour notre santé. Tout le contraire en somme de l'huile de palme. Il permet - entre autres - une meilleure dilatation des vaisseaux, et donc une meilleure circulation du sang. Il aurait aussi des propriétés antioxydantes. Bref, il nous éviterait d'être victimes d'un infarctus ou d'un accident cérébral. Que demander de plus ?

Et si vous pouvez vous procurer sur Internet une recette de pâte à tartiner au chocolat noir (fondant), agrémentée de noisettes, mais sans huile de palme - ou toute autre "huile végétale", ce sera parfait. Bonne dégustation !

L'excès de sucre favorise-t-il l'hyperactivité?

Voici une ébauche de réponse à cette grande question d'actualité : "Le rôle de l'alimentation chez les hyperactifs."

Je voudrais néanmoins mettre tout cela entre guillemets - avec les réserves d'usage donc-, car peu d'études sérieuses ont malheureusement été programmées.
Ce sont donc des lectures aléatoires et des récits de réflexologues qui dictent ma réponse.


- En réflexologie plantaire causale, il apparaît clairement un lien entre l'hyperactivité et l'hypersensibilité, voire douleur au pancréas.
En traitant cet organe, il s'ensuit une diminution de l'impatience et de l'agressivité sous-jacente ; cependant, si l'on maintient les litres de sodas et autres plats fétiches de ces jeunes, le problème reste présent !

-Une étude faite à la Clinique de Nutrition à Cambridge démontre que les hyperactifs (ainsi que les autistes) ont montré des troubles digestifs dès leur première année (coliques, reflux, etc.), c'est-à-dire ceux qui n'ont pas été correctement traités ou pris en compte.
Par la suite, ces enfants se ruent instinctivement vers des mets riches en sucres rapides et amidon (chips, frites, pizzas, biscuits, boissons sucrées...) et ont donc un régime alimentaire extrêmement pauvre.
Il en résulte au bout de quelques années des problèmes intestinaux (l'estomac ne produisant plus assez d'enzymes digestives). Avec une flore intestinale déplorable développant nombre de neurotoxines qui traversent la barrière intestinale endommagée, passent dans le sang et arrivent au cerveau perturbant celui-ci... et le cycle se poursuit...
À partir du moment où l'on réintroduit des aliments variés et sains, ces enfants montrent une amélioration de leurs troubles mentaux.
Il faudrait cependant intervenir très tôt et mettre systématiquement en garde les parents qui observent des troubles d'apprentissage, ou mentaux, chez leurs enfants.

Une alimentation saine et équilibrée est malheureusement souvent oubliée au profit de médications et consultations lourdes, alors qu'une bonne alimentation permet un rétablissement souvent significatif à long terme.

Sachons que tout ceci constitue des pistes basées sur des constatations et nous ne pouvons pas tirer de réelles conclusions si ce n'est que la nutrition est primordiale à notre santé. Hippocrate déjà disait : "Nous sommes ce que nous mangeons." Prenons-en de la graine...!

Chantal Masschelein, pharmacienne, phytothérapeute et, bientôt, naturopathe


La piste alimentaire. Une alimentation pauvre en gluten et aliments allergisants diminue les symptômes de l'hyperactivité et du déficit de l'attention. D'autre part, la responsabilité des additifs E102, E104, E110, E122, E124, E129 et E211 est engagée. Enfin, deux oligoéléments, le fer (après dosage) et le zinc atténuent les symptômes de l'hyperactivité.

L'eau : "le" remède à tout mal ?

En tout cas, elle aide à mincir, vous tonifie, renforce votre squelette, raffermit la peau et protège votre cœur. Elle stimule aussi le métabolisme. C'est-à-dire que les buveurs d'eau brûlent beaucoup plus de calories supplémentaires. Tout bénéfice donc.
Ce n'est déjà pas mal... comme bilan ! Car l'eau, en définitive, pourrait être votre seul médicament.
Oui, avant d'ouvrir votre armoire à pharmacie, essayez d'abord de boire de l'eau !
À votre (bonne) santé !
J'allais oublier : plus vous en boirez, mieux vous mémoriserez.
Et plus vous nettoierez vos cellules. Oui, boire beaucoup aide l'organisme à éliminer les toxines.

Que d'eau, que d'eau ! comme aurait dit Mac-Mahon
Commencez votre journée en buvant un grand verre d'eau. Il permet de purifier l'estomac et d'attaquer la journée sur de bonnes bases. Bu à jeun, juste avant le petit déjeuner, il nettoie le système digestif. En effet, un manque d'hydratation exige de votre corps davantage d'efforts, ce qui peut entraîner de la fatigue. Oui, la déshydratation est source de fatigue. Buvez avant de ressentir la soif. Veillez à ce que vos urines soient bien claires.

L'eau, cet élixir vital, stimule et accélère le métabolisme. Elle augmente, en outre, de 50 % les résultats d'un régime. Rien que ça... Il suffit de boire 30 mn avant chaque repas.

"Une cellule bien hydratée, bien nourrie, bien débarrassée de ses déchets se renouvelle perpétuellement" (Alexis Carrel). Rappelons que cet éminnent chirurgien et biologiste français a été prix Nobel de physiologie ou médecine (en) 1912.

Autres risques si vous ne buvez pas assez : la cystite et, plus grave encore , la très douloureuse colique néphrétique. Explication. Si vous ne buvez pas assez, les bactéries ont le temps de proliférer dans la vessie. D'où le pullulement microbien qui vous causera, à la longue, bien des ennuis. Car moins vous buvez, moins vos reins éliminent d'eau. Et donc plus de cristaux de calcium ou d'acide urique s'agglutinent - avec le risque de former des calculs. Autre désagrément : vous risquez aussi de souffrir de crampes et de tendinite. En effet, le déficit en eau se répercute aussi sur les muscles et les tendons. Pourquoi ? Parce qu'ils sont, de ce fait, moins bien irrigués et donc davantage sujets à ces ennuis. Vous voilà prévenu(e)s. Oui, un homme (une femme aussi) averti en vaut au moins deux !

D'après l'Institut Pasteur (Unité de génétique mycobactérienne) de Paris, un verre d'eau avant d'aller au lit vous évite des attaques ou crises cardiaques.

La cystite : vous connaissez ? C'est l'inflammation de la paroi de la vessie. Elle est très douloureuse.
Il est nécessaire - pour s'en prémunir - de boire beaucoup (d'eau) par petites quantités tout au long de la journée, le soir au coucher et lors des réveils nocturnes, afin d'éviter la concentration microbienne dans les urines.
En prévention : la canneberge (sous forme de jus par exemple). Elle fait merveille. En vente dans les grandes surfaces.

Quand il fait chaud, prenez des précautions. Pour cela, buvez 1,5 l d'eau par jour, et jusqu'à 2 l s'il fait très chaud. Sinon, la transpiration et la déshydratation augmentent la viscocité du sang et favorisent la formation de caillots sanguins. D'où la survenue possible d'un accident artériel, type infarctus, ou veineux, type phlébite aussi. Cela peut provoquer une hypotension et un malaise vagal.

La moitié des médicaments sont sans intérêt, voire dangereux.
Selon les recherches des Prs Philippe Even (directeur de l'Institut Necker) et Bernard Debré (député UMP de Paris), 20 % présentent des risques et 5 % sont même potentiellement très dangereux. 50 % des médicaments que nous prenons sont sans effet.
"Tout ce qui est dit est référencé et résulte de notre expérience à tous les deux et à l'analyse de milliers, de milliers et de milliers d'études", ont tenu à souligner les deux médecins.
Les statines figurent en bonne place dans la ligne de mire.
La FDA, l'instance américaine de sécurité des médicaments, avait déjà en outre mis en garde contre les effets secondaires de ces anticholestérols.
Certains anti-inflammatoires et une série d'antibiotiques sont à tout le moins inefficaces et surtout susceptibles de provoquer des maladies.
Telles sont les conclusions de ces deux éminents professeurs (français) dans leur livre : "Le guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux."

Un ouvrage que j'ai beaucoup apprécié : "Le meilleur médicament, c'est vous" par le Dr Frédéric Saldmann (Albin Michel).
Vous pourrez lire aussi : "Prenez votre santé en main". Vous ne serez pas déçu(e).
D'après ce médecin de haut vol, la génétique (l'hérédité) ne représente en général que 15 % des facteurs de risque de maladies. Tout le reste (85 %) dépend de notre mode de vie.

Encore ceci (en guise de conclusion). La formule Comment allez-vous ? devrait être remplacée, dans bien des cas, par Mangez-vous toujours autant ?
Attention ! Comme la muqueuse gastro-intestinale est assez fragile - et donc susceptible de devenir perméable -, il vaut mieux aller à la selle chaque jour. Pourquoi ? Parce que vous vous épargnerez de la sorte de gros ennuis du genre cancer du foie. À bon entendeur...!

Voici, pour terminer, le menu "idéal" pour un(e) retraité(e)

- 1 pomme bio (passée au four : un délice) avec 2-3 petites tartines très légèrement beurrées ;
- troquez votre café matinal contre une tisane ;
- 1 potage avec 1 ration de fromage (par exemple un comté bio) ;
- alterner avec 2 œufs ; ou avec des pâtes de préférence complètes ;
- 2 petits berlingots de yaourt à la bulgare (pour les intestins) ;
- pendant la journée : 1 fruit bio ;
- boire de l'eau citronnée toutes les 2 heures.

En hiver, remplacez la pomme par du muesli, très riche en magnésium (Mg).
Le germe de blé est indiqué, lui aussi. Pour un bon fonctionnement de votre cerveau et de vos muscles.

Le citron, parlons-en justement.
Le citron est un produit merveilleux pour lutter contre les cellules cancéreuses. Il est beaucoup plus puissant que la chimiothérapie. Oui, le jus de citron est bénéfique dans la prévention des maladies. Cette plante est un remède prouvé contre les cancers de tous types. En outre, il régule la tension artérielle trop élevée. Il est même un antidépresseur. Et si vous l'achetez non traité, vous pouvez saupoudrer sa pelure sur vos aliments. Ceux-ci prendront alors un goût merveilleux. Oui, rien de tel que le citron pour éliminer les toxines.
Rincez-vous juste bien la bouche ensuite, pour minimiser l'attaque acide.

Le tiers de ce que nous mangeons suffirait à nous faire vivre.
Les deux autres tiers servent à faire vivre les médecins.
Docteur Paul

Pour ceux et celles qui (y) croient : la pharmacie du bon Dieu
° Une tranche de carotte ressemble à l'œil humain.
> La carotte améliore beaucoup la vision.
° La tomate a quatre chambres et est rouge.
> La tomate est vraiment l'aliment du cœur. Elle contient de la lycopène.
La lycopène est un pigment liposoluble rouge de la famille des caroténoïdes, plus précisément des carotènes.
° Les raisins se suspendent en grappes en forme de cœur.
  Et chaque raisin ressemble à un globule.
> Les raisins sont des aliments nutritifs et revitalisants du cœur.
° Le haricot a la forme du rein.
> Il soigne et sauvegarde la fonction rénale.
° Les patates ressemblent au pancréas.
> Elles rééquilibrent l'index glycémique des diabétiques.
° Les oignons ressemblent aux cellules du corps.
> Ils aident à nettoyer les déchets sur toutes les cellules du corps.
° Le céleri et la rhubarbe ressemblent aux os.
> Ces aliments sont constitués à 23 % de sodium. Comme les os.
Attention ! En cas d'insuffisance de sodium dans le régime alimentaire,
le corps va se rattraper en le prélevant sur les os.

° On a cru un moment donné que l'art de la médecine consistait à utiliser des médicaments ressemblant aux organes malades. C'est ainsi que les haricots servaient à soigner les affections rénales.
° Cette méthode empirique porte le nom de théorie des signatures ou principe de signature.
° Cette théorie constituait un élément important de la médecine médiévale.
° Elle fut professée notamment par le médecin suisse Paracelse.

Bilan de santé gratuit
Les personnes âgées de 45 ans à 75 ans peuvent - chaque année - faire ce bilan de santé. Il est gratuit.
Si vous allez chez votre médecin traitant pour une consultation et que vous demandez en plus ce bilan, vous ne paierez que la consultation. Si vous venez uniquement pour le bilan, vous ne paierez qu'entre 1,05 EUR et 4,12 EUR.

En cas de piqûre de guêpe - si vous n'avez rien d'autre sous la main -, appliquez une pièce de 2 ou de 5 centimes pendant un quart d'heure à l'endroit de la piqûre. Il y a tout lieu de croire que le lendemain matin vous ne pourrez plus voir l'endroit où la guêpe vous avait piqué(e). Aucune rougeur, pas de gonflement.
L'explication : le cuivre contenu dans la pièce a neutralisé les méfaits de la piqûre.

Et, pour terminer, cette réflexion d'un sage parmi les sages : "Existe-t-il un bien plus précieux que la santé ?" Socrate.

Un produit pas comme les autres : c'est le moins que l'on puisse dire !

Je viens de découvrir la méthode - simple et donc à la portée de tous - pour vivre heureux et en bonne santé. Ou plutôt pour vivre longtemps en (très) bonne santé. En fait, je cherchais - sans grand espoir - un produit - naturel si possible - qui régénère les cellules du corps. Pour éviter le vieillissement prématuré de mon organisme. Le nec plus ultra en somme. Et sans toxicité aucune. Le produit qu'on devrait s'arracher… Le rêve éveillé quoi.

Mais laissez-moi d'abord vous conter cette belle histoire.

Nous sommes en 1957. Un chimiste chercheur au C.N.R.S. fait une découverte sensationnelle. Qui va bouleverser la façon de se soigner. Du moins pour ceux et celles qui y croient. Son nom : Norbert Duffaut.

Il va mettre trente ans pour peaufiner cette découverte capitale. Il décède malheureusement en 1993. Mais une équipe enthousiaste va prendre le relai(s).

Ce qu'il découvre, ce n'est pas un médicament aux effets secondaire importants, désastreux. Non, ce qu'il découvre, c'est un produit 100 % naturel sans effet secondaire indésirable. Sans aucune toxicité donc. Même après plusieurs années d'utilisation. Une prouesse, vous en conviendrez peut-être. Et, cerise sur le gâteau, très simple d'emploi.

ll suffit, en effet, d'une application locale - mais de préférence près de l'origine du mal - pour que ce gel régénère en profondeur l'ensemble des cellules du corps. Il a entre autres la propriété d'être très facilement assimilé par la peau. Oui, il traverse le derme et l'épiderme avec une facilité déconcertante pour se diffuser ensuite dans l'ensemble de l'organisme. Un peu comme un coureur de fond…

Ce pur produit de la terre - légèrement transformé par le chercheur - ferait disparaître rides et varices. Tentez l'heureuse (?) expérience. Mais pourquoi envisager cette hypothèse ? Parce qu'il dynamise, protège et, comme déjà dit, régénère les cellules - toutes les cellules. Il me semble donc indiqué pour les maladies dégénératives. À savoir : l'arthrose, l'athérosclérose, les cancers, les maladies d'Alzheimer et de Parkinson. Rien que ça… Mais il est quand même préférable qu'elles soient prises au début. Ce n'est déjà pas mal. Inespéré même.

Ah oui ! j'allais oublier. Ce que j'avance ici est étayé dans une soixantaine d'ouvrages écrits par d'éminents spécialistes. En trente ans. Ce n'est donc pas un hasard.

Mais, au fait, qui se cache dernière ce il omniprésent ? Je vous le présente.

Son nom : le silicium organique. En vente en pharmacie.

À ne pas confondre avec le silicium minéral qui, lui, n'est pas assimilable par l'organisme. Ou, du moins, pas facilement. De plus, il est de plus en plus difficile à assimiler au fil des années. Ce dernier, on le trouve en grande quantité dans l'avoine.

Pour aller plus loin : Guérir par le Silicium organique par John Ellis
Éditions Godefroy - avenue du Général Leclerc 45 - F-60643 Chantilly Cedex

Avant de terminer, un mot sur l'alimentation. Celle-ci est trop souvent hélas ! trop acide. Résultat : notre corps se déminéralise. Nos os en particulier se décalcifient. D'où une perte très importante de notre mobilité. Pensez-y avant d'ingurgiter les viandes rouges de vos mets préférés…

Les substances basiques que nous ingérons avec notre nourriture ou que nous tirons d'elle constituent notre seule possibilité d'éliminer les substances acides. C'est pour cette raison qu'il faut veiller à ce que notre régime soit composé de quatre cinquièmes d'éléments générateurs de base contre un cinquième seulement d'éléments générateurs d'acides.

Voilà. Tout est dit. Ou du moins l'essentiel.

J'ai fait ma B.A. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une très bonne journée.

Le cancer et les phytomédicaments
La propolis contient plus de 300 substances actives. On connaît aussi ses vertus antibactériennes (équivalents des antibiotiques), antivirales, antifongiques, anti-inflammatoires (et antirhumatismales), antioxydantes (contre le vieillissement), etc.
La propolis rend aussi des services pour la réparation des plaies et des cicatrices chirurgicales, les ulcérations, les soins de bouche (les aphtes) et les infections de la sphère ORL.
La propolis permet de soutenir les globules blancs et les globules rouges (surtout) pendant les chimiothérapies.

Les acides gras polyinsaturés oméga 3 sont aussi à recommander en cas de cancer. Pourquoi ? L'explication pourrait venir du fait que les acides gras sont les constituants essentiels des cellules, y compris des cellules cancéreuses. La présence d'acides gras polyinsaturés en grand nombre dans les membranes cellulaires rendraient celles-ci beaucoup plus perméables à la radiothérapie (mais aussi très probablement à la chimiothérapie) que les acides gras saturés.

La vitamine C (un excellent antioxydant qui réactive les autres antioxydants qui ont été neutralisés par l'oxydation) désintoxique l'organisme des métaux lourds et de ses déchets. Mais pas seulement. Elle a également un effet antiprolifératif dans le cancer. Elle augmente aussi la fabrication du collagène, ce qui peut réduire la formation de métastases. Elle stimule aussi le système immunitaire.

Le sélénium, qui est présent dans les céréales, la levure de bière, le chou, les champignons..., favorise l'élimination des métaux lourds. Comme l'ail, rappelons-le.

Attention ! Le zinc et le fer (des oligoéléments) peuvent favoriser la multiplication (prolifération) des cellules cancéreuses. Ils ne sont indiqués qu'en cas de carences manifestes.

Petit test
Vous avez mal à la tête. Pire : vous souffrez de violents maux de tête. Vous vous précipitez sur un comprimé d'aspirine, voire deux. Et hop ! le mal disparaît comme par enchantement.
En fait, vous n'avez rien résolu. Vous avez juste supprimé la douleur. Elle reviendra. À coup sûr.
Il eût été préférable de rechercher la cause de ce mal de tête. Et ainsi de couper le mal à la racine. L'éradiquer une fois pour toutes.

Et si vous répétez trop souvent cette médication, vous risquez fort de devenir insensible à la doueur. Ce qui peut s'avérer très grave, la douleur étant le signal d'un dérèglement.

Autre exemple. Si vous avez mal à l'estomac, cette gêne peut être due à un état nerveux, anxieux. Ou, au contraire, avoir une origine organique. Le remède sera tout différent selon le cas. C'est l'évidence même.

L'ulcère gastrique ou l'ulcère de l'estomac survient systématiquement avant les repas. Il semble calmé par une prise alimentaire, notamment d'aliments alcalins, comme les produits laitiers.

L'ulcère de l'estomac peut se transformer en cancer s'il n'est pas bien surveillé.

Un mot de la synchronicité. D'après cette science balbutiante, les rencontres importantes, décisives, que nous faisons ne sont pas dues au hasard. Mais, au contraire, elles sont nécessaires. En d'autres mots, elles devaient avoir lieu. Je peux vous affirmer que les étapes qui ont compté dans ma vie ont été marquées par ces rencontres d'un type particulier.

Un mot proche de synchronicité, la sérendipité, un terme forgé en 1754 à partir du titre d'un conte de fées persan "The Three Princes of Serendip" par l'écrivain britannique Horace Walpole (1717 - 1797).
À noter aussi que ce mot est l'ancienne appellation de Ceylan, actuellement Sri Lanka.
C'est ainsi que Christophe Colomb a découvert l'Amérique, que les sœurs Tatin ont découvert la célèbre tarte. Autres exemples de sérendipité : le Post-it (un adhésif découvert par hasard), la pénicilline (découverte en 1928 par Alexander Fleming), le vaccin contre la rage (découvert en 1885 par Louis Pasteur). Etc.

Optez pour la loi de l'attraction.
Vous serez heureux.
Je vous le promets.
Trois principes de base :
- demander
(se concentrer sur un but
POSITIF, PRÉCIS, CONCRET
),
- croire (dur comme fer),
- recevoir.
Et marquer sa gratitude.
"Nous sommes ce que nous pensons",
disait déjà Bouddha.
Fuyez les pensées négatives.
Elles vous font du tort.
Car l'échec, s'il est bien géré,
peut être un tremplin vers le succès.
Encore ceci :
les pensées, c'est comme les ondes : elles voyagent.
Et s'assemblent par affinités.
Restons donc toujours positifs !
Qu'on se le dise !

Je pense (je dis bien : je pense) que cette loi ne fonctionne (très) bien que si vous avez une (très) bonne relation avec Dieu. Mais ce que je dis là n'engage que moi. À vous de conclure... en votre âme et conscience.

Rien n'est impossible. Seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables (Marc Lévy).

Vous vivez des expériences passionnantes ?
Ne les gardez pas pour vous ! Partagez-les !

Quelqu'un a dit un jour : "Tout ce qui s'en va revient..."

Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.
Aime comme si tu n'avais pas été blessé.
Danse comme si personne ne te regardait.
Chante comme si personne ne t'écoutait.
Vis comme si le Ciel était sur Terre.

Et les arbres ? Chaque arbre, comme chaque être humain, possède un champ énergétique. Ce champ énergétique peut vous irradier lorsque vous vous approchez le plus près de lui. L'arbre peut ainsi agir sur votre état de santé. Il vous aide de la sorte à retrouver le calme. Vous connaîtrez alors un état de joie ou de sérénité. Car il ne faudrait pas l'oublier : TOUT EST ÉNERGIE.
Et j'irai même plus loin. En effet, pour le très regretté jésuite Teilhard de Chardin (décédé le 10 avril 1955, le jour de Pâques : tout un symbole), matière et esprit sont deux faces d'une même réalité.

Je prédis une (très ?) longue vie à ceux et celles qui boivent de l'eau - mangent simplement - cultivent l'amitié. Faites-en l'heureuse expérience. Cela en vaut le coup. Vous n'en retirerez que du bon. Et même beaucoup plus. Je vous le promets.

Et pour terminer en beauté...

Souriez à la vie : la vie vous sourira à son tour. Voilà le très beau programme que vous propose Dominique Allaire. Sans tarder, visitez son site www.thesmilingpower.com. Vous y découvrirez ainsi toutes les potentialités cachées qui sommeillent en vous et qui ne demandent qu'à se développer. Un peu comme un trésor enfoui. Pour votre plus grand bonheur. Ce que je vous souhaite de tout cœur.

Vous cherchez un produit wallon de très grande qualité, issu d'une agriculture qui mérite d'être mieux connue ? Un site s'impose de toute évidence : www.apaqw.be/Les-bonnes-adresses.aspx.

"Petit" détail utile. C'est en Flandre que la dioxine est née. Pas en Wallonie. Il faudrait (se) le rappeler de temps en temps.

Je n'oublierai pas non plus l'attitude plus que très courageuse de note président Paul Magnette à l'égard du funeste CETA. De sa façon de s'opposer de façon très catégorique à la malbouffe transatlantique. Cela méritait d'être rappelé. Au risque de s'exposer à des réprésailles. À peine voilées. Seul contre tous. Une situation peu enviable. Mais très digne.

À cette occasion, l'Union Européenne a montré son vrai visage : elle a été la caisse de résonance des multinationales. Une honte !

Vous voulez aider un jeune entrepreneur ? Très sympathique de surcroît. Alors visitez son site www.gillectrix.com.

Pour les mélomanes : www.olgaguy.com.

Pour les autres : www.transcendanse.be.

Vous voulez prolonger votre cycle de vie ? Alors optez pour le cycle de Frederic Janssens : www.green-miles.com.

Tout sur la radiesthésie. Et même beaucoup plus : www.servranx.com.

Pour des ouvrages scolaires clairs, pratiques et pas chers : www.editions-ellipses.fr.

Pour de beaux livres d'art : www.plessis-art3.com.

Tout autre chose...

Une dame charmante. Qui nous vient de Paris. Une référence en soi. Et ce qu'elle vous fera découvrir, c'est le meilleur que vous puissiez imaginer. Que demander de plus ?

Alors, si vous voulez vous essayer au Qi gong (une gymnastique énergétique douce, équilibrante), prenez contact avec elle : ljdpro@yahoo.com. Son GSM : 0470 92 23 69.

Bonne chance !

Le plus beau cadeau que tu puisses faire à quelqu'un, c'est ton temps. Parce que tu lui donnes une partie de ta vie qui ne reviendra jamais.

La valeur d'un billet de 50 euros
Le professeur tend bien haut un billet de 50 euros et dit :
- Qui aimerait avoir ce billet ?
Toutes les mains se lèvent. Il chiffonne ce billet et demande :
- Vous le voulez toujours ?
Les mains se lèvent encore. Il jette par terre le billet froissé et saute à pieds joints dessus.
- Vous le voulez toujours ?
Évidemment, les élèves lèvent encore les mains et le professeur dit :
- Mes amis, vous venez d'apprendre une leçon. Peu importe ce que j'ai fait à ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé : il vaut toujours 50 euros. Plusieurs fois dans votre vie, vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens et les événements. Vous aurez l'impression que vous ne valez plus rien, mais votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment.

ALL things grow with LOVE.

La véritable richesse est faite de tout ce dont on peut se passer.

Souvenez-vous de la fable Le savetier et le financier.

Pour ceux et celles que l'éternité intéresse... Voici le programme très simple... qui a fait ses preuves !
Vos reins, choyez-les en buvant de l'eau tiède après chaque repas.
Le foie - l'organe aux très nombreuses fonctions - apprécie tout particulièrement le chardon-Marie, le romarin et la carotte.
Le pancréas, lui, se contente de tisanes (camomille, tilleul, fenouil*, verveine, mélisse). Il n'est pas difficile.
Le cœur raffole (!) d'aubépine, son amie... C'est ce que je croyais jusqu'à tout récemment. En cas de palpitations, rien de tel que l'aconit 9 CH.
Le cerveau se nourrit principalement d'huile de poisson.
Pour les yeux, essentiellement : la myrtille, le cassis, la carotte, le magnésium ; accessoirement : le potiron et les œufs (surtout le jaune).
Les poumons raffolent de pommes.

* Le fenouil est tout indiqué pour les adeptes du ventre plat. Avis donc aux amateurs !

Quand votre ventre gonfle, massez-le dans le sens des aiguilles d'une montre pour relâcher les muscles de la sangle abdominale et ainsi diminuer la distension.

Mais, avant tout, restez positif. Soyez serviable, souriant. La vie vous le rendra bien. Tôt ou tard. Car il y a toujours un retour.

Six Juifs ont changé la manière de voir le monde :

Moïse a dit : Tout est loi.
Jésus a dit : Tout est amour.
Marx a dit : Tout est argent.
Rockefeller a dit : Tout est à vendre.
Freud a dit : Tout est dans la tête.
Einstein a dit : Tout est relatif.

Tout est dit... (un Belge !).

"L'homme sacrifie sa santé pour gagner de l'argent et, ensuite, dépense cet argent pour rétablir sa santé.
Il est alors si inquiet de l'avenir qu'il ne savoure pas le présent, à tel point qu'il finit par ne vivre ni au présent ni au futur.
Il vit comme s'il n'allait jamais mourir et meurt ensuite en n'ayant jamais réellement vécu."

TENZIN GYATSO, Dalaï-Lama, Prix Nobel de la Paix.

Le mot de la fin. "Prêtez aux gens les qualités qu'ils n'ont pas dans l'espoir qu'ils les acquièrent un jour." Vous en serez le premier bénéficiaire. Et, cerise sur le gâteau, vous serez (toujours) heureux.

Vos commentaires.

Pour retourner à la page d'accueil.